b) Les chaînes de télévision

Non classé

Au sein des diffuseurs audiovisuels, deux chaînes investissent particulièrement dans le secteur : France 5 et Arte. En ce qui concerne Arte, il est à noter que dès 2002, la chaîne et le centre Georges Pompidou lançaient un premier Festival du Web Documentaire ayant pour but de sélectionner et de montrer au public les meilleures présentations web de documentaires à contenu international. Son appétence n’est donc pas nouvelle. Il existe d’ailleurs aujourd’hui au sein d’Arte un comité spécialement chargé des projets web.

Cette structure informelle a vocation à scruter à la loupe les projets web soumis à la chaîne avec une exigence particulière en matière d’écriture et d’exploitation des possibilités offertes par le web. Il en est notamment sorti « Gaza/Sderot », puis « Havana/Miami», « Twenty Show » et « Prison Valley », avec pour chacun, des budgets dépassant les 200 000 euros. Le lancement du site dédié appelé « Webdocs » n’a fait que prolonger la démarche engagée, mais avec deux objectifs précis : assurer un point de repère pour l’internaute et se démarquer des concurrents comme l’indique Joël Ronez, responsable du pôle web d’Arte France : « C’est d’abord du marketing éditorial. Si on a plusieurs web documentaires, et un public pour les voir, autant être plus clairs, et faire en sorte qu’on puisse les retrouver facilement à un seul endroit.

C’est, ensuite, un moyen de mettre en scène autrement notre production, en donnant du contexte et d’autres points de vue sur un programme, en proposant des bonus, des making of, des interviews… C’est aussi un genre dont commencent à s’emparer nos confrères et néanmoins concurrents ; avant, nous étions tout seuls, maintenant nous devons montrer ce qui fait notre spécificité, et nous battre pour l’audience(50) ».

Ainsi, Arte, élabore une réelle stratégie et semble être la seule chaîne à investir réellement dans ces nouveaux formats. Cela a d’ailleurs une certaine cohérence avec sa ligne éditoriale de chaîne de télévision qui, en 2009, occupait la première place de diffuseur en terme d’investissements dans le documentaire avec 32,4 millions d’euros, soit 19,9% de l’ensemble des apports des diffuseurs dans le genre(51).

En ce qui concerne France 5, l’annonce du lancement de la collection documentaire « Portraits d’un nouveau monde » en collaboration avec la société Narrative et pour un budget de 480 000 euros, a naturellement suscité un intérêt. La chaîne a largement communiqué sur cette initiative. France 5 est ainsi devenue la chaîne du groupe France Télévisions désignée pour se placer sur le créneau. Dans un genre différent et sans doute moins tape à l’oeil, elle s’était déjà illustrée via la Curiosphère dans le format du web documentaire avec la production de « The Big issue, l’obésité est-elle une fatalité? ». L’approche initiale était considérée comme plus éducative. C’est d’ailleurs le point de vue adopté par Jean-Marc Merriaux, responsable des contenus éducatifs de France Télévisions qui considère « que l’éducation est sûrement le meilleur espace pour innover autour de nouvelles pratiques interactives ». Son budget propre pour développer les web documentaires éducatifs du groupe s’élève à 250 000 euros cette année, et s’ajoute aux aides du CNC et aux autres financements, pour créer un nombre significatif de contenus(52).

Le groupe France Télévisions s’assure ainsi une visibilité dans le secteur sans néanmoins aller jusqu’à mobiliser des moyens substantiels pour se démarquer.
Canal+, de son côté, a d’abord tenté d’enrichir son contenu télévision en proposant notamment sous forme de web documentaire, le making of de la série « Braquo ». « Le Challenge », est, lui aussi, un web documentaire complémentaire d’un documentaire diffusé par la chaîne mais a l’ambition d’être un contenu pouvant exister de manière indépendante. A cette heure, la chaîne est donc présente mais moins à l’avant-garde qu’elle peut l’être dans d’autres domaines.

50 Interview de Joël Ronez : http://television.telerama.fr/television/arte-lance-arte-webdocs-sa-plate-forme-documentaire-sur-internet,52886.php
51 Bilan 2009/dossier#314/mai2010 CNC
52 Sur la partie projet éducatifs de France 5, http://www.france5.fr/et-vous/userdata/c_bloc_file/0/235/235_fichier_PrDP-action-educ.pdf

Page suivante : c) Une diffusion télé sinon rien ?

Retour au menu : Création d’une société de production de web documentaires et développement de la collection « Dans les coulisses…. »