Annexe n°6 : Entretien avec Stéphanie Bourhis Responsable du département supporters du PSG

Non classé

(Entretien réalisé le 27 avril 2011 par téléphone)

Ses fonctions, son rôle au sein du département supporter

Je suis responsable du département supporter depuis 13 ans. Il n’y en a que 3 en France avec Marseille et Lyon. On fait la jonction entre le club et les associations de supporters, quand il y en avait, donc aujourd’hui on travaille seulement avec titifosi, hoolicool et les viking qui ont signé la charte du plan Tous PSG.

Sa vision avant/après le plan Leproux de manière générale

Niveau supporter il n’y a plus d’associations, donc il y a moins de supporters d’associations, il y a toujours des supporters en tribunes, il y en a quand même moins par rapport à l’année dernière. Il y a moins d’ambiance, moins d’animations créées par les associations. Il y a plus de sécurité, plus d’enfants, de familles qui viennent au Parc.

Philosophie du plan ? Ses objectifs ?

Éradiquer la violence qu’il y avait au Parc des princes et la mauvaise image du club aussi bien à domicile qu’à l’extérieur avec les supporters.

L’aspect économique et marketing du plan

Beaucoup plus de sécurité, on paye la police à chaque match, ils sont déployés au parc, ce budget a augmenté ainsi que le budget steward. C’est le budget sécurité global. Mais ce n’est pas mon domaine.

L’actuel mouvement de contestation du plan

Il n’y a aucune discussion, c’est une année de boycott pour eux, ils sont venu quelquefois au parc manifester de manière pacifique. Mais on n’a plus de contacts avec eux. Alors est-ce que cela va continuer l’année prochaine ? On ne sait pas encore comment ça va se passer. Mais le plan Tous PSG va continuer l’année prochaine, peut-être qu’il sera allégé, mais on ne sait pas encore de quel côté, normalement il devrait toujours y avoir le placement aléatoire.

Comment cela se passe un soir de match ?

Le soir des matchs maintenant il y a un périmètre de sécurité tout autour du stade, on ne peut pas accéder au stade si on n’a pas de billet, il y a des barrages au niveau des rues autour du stade, tenus par la police et des stadiers, ils vérifient que les gens qui s’y présentent ont bien un billet qui correspond à la tribune.

Par exemple les deux ou trois rues qui sont pratiquement devant la tribune présidentielle, les billets acceptés ne le sont que pour la tribune présidentielle. (ndlr : si on a un billet en tribune Auteuil, depuis la billetterie, on est obligé de faire en grand détour pour y accéder).

Ils ont fait cela pour limiter les rencontres de supporters, pour éviter ce qui s’est passé le jour du PSG-Marseille de l’année dernière.

L’ambiance

De notre côté, on organise des animations, les tifos à l’entrée des joueurs. Après l’animation dans les tribunes était faite par les associations.

L’ambiance n’est pas l’objectif principal du club actuellement, le principal c’est la sécurité, éviter les problèmes qu’on a rencontrés l’année dernière.

Donc faire qu’il y est moins de groupes dans les tribunes.

Le respect dans le stade

Oui c’est efficace, on travaille avec SOS racisme depuis le début de saison, ils sont une trentaine de membres à assister à tous les matchs pour justement voir l’ambiance, observer pour voir s’ils trouvent des problèmes de violences, de racismes, etc. Ils ont fait un rapport, et ils indiquent qu’il n’y a plus ou pas du tout d’actes de violences de racismes…

Ils ont lancé une campagne qui s’appelle « Place au respect », avec les petites pancartes.

Comment vous voyez l’avenir ? Le plan va-t-il continuer ?

Pour le moment oui, on a encore une saison à faire au Parc des princes, donc le plan sera toujours d’actualités l’année prochaine. Mais je ne sais pas du tout comment cela va se passer dans deux ans si l’on joue au stade de France.

Retour au menu : SÉCURITÉ ET AMBIANCE DANS LES STADES : Un compromis possible ?