Annexe 15 : Situation 15

Non classé

Justine est en contrôle, elle traîne un peu et l’AVS lui fait remarquer.
L’AVS – « Dépèches toi un peu Julie ! Il te reste 10 minutes. Fais l’exercice 3, ça te rapportera plus de points ! »
JUSTINE – « Mais je suis entrain de réfléchir ! »
Elle cache sa feuille et tourne le dos à l’AVS. L’AVS s’occupe pendant ce temps d’Alexandre sur le même contrôle.
L’AVS – « Comment ça s’appelle, ça, Alexandre ? Elles signifient quoi les flèches vertes et rouges ?
ALEXANDRE – « Mais je sais plus ! »
L’AVS retourne sa feuille pour lui montrer les consignes.
L’AVS– « Mais ils sont là les mots, quelque part ! » (elle me regarde d’un air désespéré).
L’ENSEIGNANTE – « Je ne suis pas d’accord, Alexandre, on t’aide trop. »
L’AVS – « J’essaie de lui faire dire les mots, mais … » (grimace et pincement de lèvres)
L’ENSEIGNANTE – « Oui, oui … mais non, il ne faut pas. »

• L’enseignante et Ilona font des révisions sur le corps humain.

L’ENSEIGNANTE – « C’est quoi les articulations ? »
Elle montre à Ilona son propre poignet, son coude, son épaule, etc … en faisant des mouvements. Elle montre le genou.
L’ENSEIGNANTE – « Et ça, qu’est-ce que c’est ? »
ILONA – « Le pied ! »
L’ENSEIGNANTE – « Fais moi peur … il est où le pied ? »
ILONA – « C’est tout là. » Ilona montre le mollet de l’enseignante dans un mouvement de haut en bas, sans la toucher.
L’ENSEIGNANTE – « Oulà … oui … bon … »
ILONA – « Non, c’est en fait tout ça. » Elle montre toute la jambe avec la cuisse.
L’ENSEIGNANTE – « Encore mieux … » (elle rit et regarde Ilona en souriant)
« Le pied, il est plutôt là, non ? » Elle montre son propre pied.
ILONA – « Oui. »
L’ENSEIGNANTE – « Et ça qu’est-ce que c’est ? (en montrant sa main)
ILONA – « La main. »
L’ENSEIGNANTE – « Bon, tu me rassures ! »

• L’après-midi.

JASON – « Madame ? »
ILONA – « Madame ? »
L’ENSEIGNANTE – « Je ne suis pas là … »
JASON – « Laissez un message après le bip ! »
L’ENSEIGNANTE – « Oui, exactement ! » (rires)

• Ilona finit un exercice de maths sur l’ordinateur.

ILONA – « Ca a sonné Madame ? »
L’ENSEIGNANTE – « Non ! Mais de toute façon, tu ne sortiras pas tout de suite. »
ILONA – « Pourquoi ? »
L’ENSEIGNANTE – « Parce que les maths c’est bon pour la santé ! (sourire) Comme ça, tu auras les cheveux plus brillants ! Ilona rigole et sourit. L’enseignante pose ses mains sur les épaules d’Ilona puis s’éloigne.
L’ENSEIGNANTE – « Allez, courage ma grande. »

Retour au menu : Inclusion scolaire des enfants en situation de handicap: La pédagogie MONTESSORI en ULIS