Annexe 10 : Situation 10

Non classé

Vendredi 10 Février, veille des vacances scolaires.

• Beaucoup de monde dans la salle d’ULIS … les deux AVS sont là.

L’une s’occupe des révisions d’Anglais avec Justine, Alexandre et Alice. L’autre est avec Samy, Jason et Antoine.
Paul est avec l’enseignante dans son bureau. La porte est fermée mais j’entends la coordonnatrice expliquer à Paul qu’en ce moment ça ne va plus du tout … Le ton est ferme, plutôt violent et l’enseignante a l’air tendue. Alexandre fait la moue la tête baissée, il est arrivé en retard. Le nouvel élève, Florient, est à côté de lui.

FLORIENT – « Ca va ? »

Il murmure quelque chose à Alexandre et sourit. L’enseignante et Paul sortent du bureau. Paul a les joues rouges et humides. Elle regarde le travail de Jason, Samy et Antoine. Elle corrige d’un geste rapide, pointe les réponses justes au stylo.

L’ENSEIGNANTE – « Samy, arrête de regarder Paul, regarde le tableau. »
L’ENSEIGNANTE – « Paul, tiens toi bien, enlèves ton stylo de ta bouche. »
Jason lève le doigt pour répondre à l’exercice inscrit au tableau.
L’ENSEIGNANTE – « Pas toujours Jason, mais c’est très bien. Je voudrais Paul. »
PAUL – « Je marchais, tu marchais, il marchait »
L’ENSEIGNANTE – « Bien. »

Ilona entre dans la salle, elle est en retard.

ILONA – « Madame, j’ai très froid … » (elle n’a qu’une petite veste sur le dos, sans bonnet ni écharpe, il faisait très froid ce jour là)
L’ENSEIGNANTE – « Réchauffes toi près du radiateur là bas et après tu nous rejoindras. »
L’ENSEIGNANTE – « Salim, tu as fais signé ton contrôle ? »
SAMY – « Non … »
L’ENSEIGNANTE – « Quant tu travailles bien à l’école, tu es content non ? »
SAMY – « Oui … »
L’ENSEIGNANTE – « Alors tu devrais être aussi content de le montrer à papa et maman, non ? »
SAMY – « Oui … mais … »

L’enseignante le regarde, accroupie, les yeux dans les yeux, puis range son exercice dans son classeur, avec un sourire forcé, coincé.

Elle demande à Alexandre de venir dans son bureau. Alexandre fait des refus d’obéissance en ce moment, il ne veut pas suivre l’AVS lorsqu’elle va le chercher en permanence. J’entends l’enseignante le gronder avec un ton de voix plutôt haut et violent, tout comme avec Paul.

• A la récréation :

L’ENSEIGNANTE – « Ce sont des enfants malades (en parlant d’Alexandre et de Paul, qui ont tous les deux une maladie invalidante) alors ils se croient tout permis, bah tiens ! « Je suis malade donc je fais ce que je veux ». Il y a aussi les parents qui ne leur disent rien … ça n’arrange pas les choses. »

Page suivante : Annexe 11 : Situation 11

Retour au menu : Inclusion scolaire des enfants en situation de handicap: La pédagogie MONTESSORI en ULIS