ANNEXE 1 : Encadré sur LES ENJEUX DU DEVELOPPEMENT LOCAL A DOUALA

Non classé

Les enjeux du développement local à Douala

Le développement local est un modèle de développement qui, dans une dynamique endogène, faite de mobilisation des acteurs et des synergies locales, permet au territoire de valoriser ses ressources et d’assurer sa compétitivité. Aussi, c’est comme du “Ndolè”. Chacun l’apprécie à sa manière, selon ses moyens et ses spécificités culinaires et gutturales propres.

Avec ou sans écrevisses, sans viande mais avec du poisson fumé, de la morue ou des crevettes, … Certains l’aiment chaud. D’autres le préfèrent tiède. Plus que jamais, la clé est dans l’expérimentation et l’alchimie. Mais, surtout, pas à la pensée unique ! Comme la mer qui essuie, de façon parfois saccadée mais souvent rythmée, les coups de pagaie des concurrents d’une course de pirogues, Douala est désormais au pied du mur. Face à son destin. Plus que par le passé d’ailleurs, celui-ci paraît largement dépendre d’un double choix, urgent et incontournable :

– Devenir une vraie “afrocité” et accéder au rang des “cités globales” : auquel cas la ville de Douala opterait urgemment pour l’adoption d’une démarche stratégique de développement, en vue de reconstruire sa compétitivité territoriale. De ce point de vue, des opportunités et autres facteurs porteurs existent qui, dans une dynamique d’aptitude désormais érigée en règle ou en mode de gouvernance, devraient aider la cité à mieux « tirer son safou du feu »,

– Ou alors opter pour la gestion par le hasard, ce que d’autres qualifient pudiquement de “gestion par l’instinct”. C’est aussi un choix comme un autre. Mais dont, on s’en doute, les objectifs ne collent que très difficilement avec ceux d’une grande ville du XXIème siècle. Car, qu’on l’ait désiré ou non, les territoires se trouvent désormais en prise directe avec la compétitivité et, au-delà, avec la mondialisation qui fait qu’aujourd’hui également, “le monde entier s’archipélise et se créolise”.

Source : Essombe Edimo, 2007b, PP, 196-197.

Page suivante : ANNEXE 2 : TABLEAUX DES TESTS DE STATIONNARITE DES VARIABLES

Retour au menu : GOUVERNANCE LOCALE ET ATTRACTIVITE TERRITORIALE DES ENTREPRISES : CAS DE LA VILLE DE DOUALA