5. Prise en compte des TICs dans l’enseignement

Non classé

“L’école devienne nécessaire à la fin du XIX siècle, mais seulement quelques décenis après commencent à émmerger une série de dispositifs qui la mettent en questionement”(ALVAREZ, 2003). Entre les disposistifs, nous trouvons principalement: le cinema, la radio, la croissance acceléré des villes, ainsi que l’industrialisastion. Dans ce cadre, l’usage des medias dans la société et par extension dans l’école a été fortement influencié par la conformation des grandes agrupements urbains et l’apparition d’un publique massif qui demandait des nouveaux droits, tells qu’un logement digne, un salaire juste, le divertissement, la santé et l’éducation. “L’histoire de l’Etat moderne est l’histoire de l’instruction publique…L’éducation devienne un droit, l’éducation
n’est plus exclusive de l’enfance et l’école n’et pas le seul endroit qui éduque”(ALVAREZ, 2003).

Dans ce chapitre nous introduirons les différents moments de l’usage de TICs dans les deux pays étudies. Nous commencerons en faisant reference aux programmes d’implementation de moyens de communication comme la radio, La télévision et le cinematographe, ensuite nous expondrons une breve histoire de l’introduction des ordinateurs dans l’éducation et des programmes qui les ont soutenu. Finalement, nous férons une comparaison et un analyse de la situation dans les deux pays.

5.1. COLOMBIE

5.1.1 La Radio

“Elle apparait lié à un processus d’industrialisation et de grandissement des villes…Les liens entre la classe politique, l’industrie et les media ont été très clairs dès le début”.(ALVAREZ, 2003) Les conditions du XIX siècle ont donné les conditions pour que l’éducation soit impartie à un plus grand nombre des personnes. La société devienne plus complexe et les connaisances et les informations s’ouvrent à cannaux différents à l’école. C’est ainsi, que les entités officielles et extraofficielles commencent à proposer des strategies pour prendre profit des possibilités éducatifs des medias.

L’usage pédagogique de la radio en Colombie est divisé en trois efforts representatifs. En premier lieu, l’apparition des institutions informelles d’éducation populaire qui suivaient la “théorie de la liberation”. Cette courante des années 70 et 80 promulguait une éducation fondée sur la reflexion de l’environement quotidian de la communauté éducvative et la communication horizontale, comme “instrument pour aider aux personnes à problematiser la réalité physique et sociale”(ALVAREZ, 2003). En deuxième lieu, la creation de la chaîne l’HJCK qui proposait des emmisions culturelles et cientifiques en opposition à la radio commerciale. En troisieme lieu, la création des chaines communitaires, dans chaque municipalité, quartier ou ville pour fomenter l’identité et l’integration
regionale ou locale.

5.1.2 Le cinematographe

“Le cinematographe était le symbole du progrès et leur présence dans les villages signifiait la possibilité d’accès au monde moderne”(ALVAREZ, 2003). Pour l’utiliser au service de l’éducation le gouvernement a mise en place la stratégie d’emmener un camion équipé d’un cinematographe, des livres et des confereciers aux communautes les plus eloignées. Les camions ont été només: Centres Mobiles de la Culture.

5.1.3 La Télévision

La T.V est arrivée en Colombie sous le contrôle direct de l’Etat. “Dès le début, les emissions déstinées aux paysans et agriculteurs ont apparu”(ALVAREZ, 2003). En 1978 les premiers télécentres ont été crées, destines à l’éducation d’adultes. Dans chaque télé-centre avait un intructeur qui guidait les étudiants. Le problème de cette modalité a été, la reproduction litteral de la méthodologie et des contenus proposés par le Ministère d’Education Nationale dans les cours conventionels, cela a empêche la réussite de l’estratégie.

5.1.4 L’ordinateur et Internet

a) L’Agenda de Conectividad (L’agenda de conectivité)

http://programa.gobiernoenlinea.gov.co

C’est un programme du gouvernement pour la masification et démocratisation des technologies de l’information et la communication. Le projet a débuté l’année 2000 ayant par but la diffusion de la connaisance et les potentiels de TICs dans le développement économique et social du pays à partir du Gouvernement en ligne. Ce projet implique un changement dans l’organisation de l’Etat et un changement culturel pour les citoyens et les enterprises dans sa manière de se relationer vers l’Etat.

En outre, le projet prétende montrer une iée unifiée de l’Etat pour la prestation de services, racionaliser et partager les ressources, fortifier la participation citoyenne et la transparence de l’Etat, simplifier les tramites et reduir les coûts des transactions. Le programme utilise différentes estratégies avec l’intention d’arriver à une grande partie de la population, entre elles nous identifions le programme Compartel et le Programme Computadores Para Educar.

b) Programa Nacional de Nevas Tecnologias (Porogramme Nationale des Nouvelles Technologies)

http://www.colombiaaprende.edu.co/html/home/1592/article-102549.html

Cette initiative a eu comme antécédente le Programme d’informatique et bilinguisme applique entre 1997 et 1999. Durant ce période ont été installés 757 salles d’informatique et la formation de plus de 15.000 enseignants dans la maitrise de base de l’ordinateur et dans le le logiciel « English Discoveries » pour l’enseignement de l’Anglais. Le programme de nouvelles Technologies a été crée le 2001 ayant par objectif l’augmentation de ressources dans le domaine de l’informatique éducative.

Les axes du programme sont: 1) L’infrastructure technologique de Qualité à travers des initiatives comme le programmée « Computadores para Educar » et « Compartel ». 2° Développement des contenus de qualité à travers le portal educatif « Colombia Aprende » comme un systeme « d’information et connaisance pour produir et partager outils, contenus et services pour la communauté éducative de tout le pays »(10). 3) Usage et appropiation de TICS à travers la conformations des résseaux d’informatique éducative. Un example es la participation de la Colombie dans le réseau Clara (réseau des pays latino-américains) et RENATA (Réseau academique Natonal d’haut vitesse pour les établisements d’éducation Supérieure).

La réusite du programme est attendue à parir de la formation des enseignants. Cette formation est réalisé en Paternariat avec le SENA (Institute du Service National d’Apprentissage) et les Universités. Les enseignants sont formés à parir de 3 phases: 1) « A que te atrapo Raton » apprentissage des concepts basiques dans l’usage de TICs. 2) Approfondissement. Planéation d’expériences et scénarios d’apprentissages. 3) « Aprender en Comunidad » mise en place d’un curriculum en incluant l’applicationdes technologies et d’escenarios collaboratifs.

c) COMPARTEL

http://www.compartel.gov.co

En mars du 2000 a été crée par le Ministère de Communications ce programme de télécommunications sociales. L’objectif est de permettre aux zones les plus isoles et les plus pauvres du pays prendre profit des technologies de tele-communications comme le service de téléphone rural et Internet. Actuellement, les stratégies du programme sont: le service d’Internet pour les Institutions Publiques, intalation du service de telephonie satelitale dans les communautés qui ne possèdent pas le service comme les petits villages, les parques nationaux ou les communautés indigènes et la création de tele-centres avec des ordinateurs avec Internet et lignes de téléphone.

d) COMPUTADORES PARA EDUCAR

http://www.computadoresparaeducar.gov.co

Lors d’une visite officielle du Président de la République Andrés Pastrana au Canada en 1999, il découvre le programme « Ordinateurs pour les Ecoles » et il décide de créer un projet semblable en Colombie. Le programme est mise ne place le 15 mars 2002. La fin du projet est prévue pour 2015, date prévue pour que toutes les écoles du pays soient fournies en ordinateurs.

Le projet est conçu pour récolter des vieux ordinateurs qui ne sont plus performants dans les grandes entreprises pour les donner aux écoles les plus pauvres et qui se trouvent souvent dans des endroits peu accessibles. Mais le but du projet ne s’arrête pas là, il propose aussi la mise en fonctionnement d’un modèle pédagogique qui vise à élargir l’utilisation des ordinateurs dans l’enseignement.

Phases :

Le programme a été divisé en deux phases, la première est celle de sensibilisation et la deuxième celle de l’approfondissement dans les domaines de l’infrastructure, la technologique et la pédagogie.

Phase initiale

Pendant 4 mois, un volontaire qui peut être un étudiant universitaire ou un professionnel engagé dans l’ONG Opcion Colombia, à l’Université Javeriana ou au Centre de Technologie d’Antioquia, doit aller à la zone de l’école bénéficiaire et l’aider dans plusieurs tâches :

-l’arrangement de la salle d’informatique,
-l’installation des ordinateurs,
-Faire un lien entre membres de la communauté (les maries, les recteurs, les enseignants) et le programme.
-En plus, l’instituteur doit faire des ateliers de sensibilisation par rapport aux TICS et former un comité CPE(11) (Computadores para Educar) dans son école.

Phase d’approfondissement

Le but de cette phase est d’approfondir les trois aspects majeurs du projet qui sont la pédagogie, la gestion de l’école et l’infrastructure (matériel et salle). Le CPE délègue ce processus à six universités publiques du pays : l’Université d’Antioquia, l’Université du Cauca, l’Université Industriel de Santander, l’Université Pédagogique Nationale, l’Université du District et l’Université Autonome de Bucaramanga.

Les activités que les institutions d’éducation supérieure exécutent dans cette période (à partir de 2006) sont :

– Ateliers de formation d’enseignants et de directeurs de 140 heures,
– Accompagnement pédagogique et technique de modalité presentielle et a distance,
– Rencontre d’enseignants bénéficiaires aux niveaux régional, départemental et national,
– Fourniture de matériel éducatif aux ecoles tels que des livres et des logiciels éducatifs,
– Conseils a la communaute educative pour la creation de projets pedagogiques, de gestion et de soutien technique.

Evaluation

Le projet realise deux types dfevaluation interne afin de realiser des modifications a la methodologie employee et dfameliorer le travail dans les ecoles. Dfune part, une evaluation est le controle continu a travers une base des donnees que toutes les universites doivent remplir. Le systeme utilise a ete appele SIMEC (systeme de monitorat et evaluation de lfimpact du projet). Dfautre part, ils utilisent lfevaluation ex post. Ils envoient des etudiants universitaires qui recueillent les informations relatives a lfevaluation sur le terrain (lfechantillon des ecoles evaluees est de 50%).

5.2. LE MEXIQUE

Lfexpression gTechnologie Educativeh a ete utilisee intialement pour faire reference a lfusage des moyens de communication dans lfenseignement. A partir de 1984 lfILCE adopte lfexpresion de lfUNESCO, qui la definit comme gun model sytematique de concevoir et evaluer les processus dfenseignement et apprentissage ayant par objectif dfavoir une education plus efficaceh(ILCE, 2008)(12). Le sens dfeffecacite est en relation a la pertinence de lfeducation vers la communaute
dforigen et vers les exigences de la societe mondialisee.

Actuellement, la gTechnologie Educativeh a trois functions: 1) Politique-sociale, en termes de couverture educative. 2) Pedagogique, par le resignification des pratiques scolaires. 3) Technologique, afin dfinnover et transformer les scenarios dfeneignement-apprentissage.

5.2.1 Les Medias

Lfinteret des politiques educatives pour incorporer lfusage des technologies dans lfenseignement de basse a debute en 1948. Cette annee ont ete crees deux services gouvernamentaux: Le SEAV (Service dfeducation audiovisuelle) pour la formation des etudiants des ecoles normales (futurs enseignants) dans la maitrisse des medias audiovisuelles. Le DEAV (Departement dfEnseignement Audiovissuel) pour “la planéation et production de matériels, l’amélioration de techniques d’eneignement…et combattre ainsi l’écart numérique principalement dans le zones rurales”(ILCE, 2008).

En 1956 l’ILCE (Intitute Latinoaméricain de Communication Educative) a été crée. Il est née comme un organisme regional mais avec des projections internationales. Leur objectif a été: l’amplification d’accès à l’éducation, par milieu de l’éducation à distance et la creation des cours virtuels.

En 1968 la TELE-SECUNDARIA (Education Secondaire par Television) est instaurée. Elle a par objectif la prevention de l’écart scolaire des zones rurales et marginales. Actuellement, elle bénéfice à plus de 12.000 écoles et elle utilise le résseau d’EDUSAT. Les contenus impartis sont dévéloppés en conocordance aux programmes éducatifs nationaux. Elle propose des lections télévisées pour l’adquisition et comprehension de contenus, des livres imprimés pour aider le travail de l’enseignant et de l’élève et d’acitivtés sugérées pour réussir les objectifs du programme.

En 1994 le résseau d’EDUSAT a été inaguré. Actuelment ce résseau dispose “d’une couverture à niveau national et en certaines regions du Sud des Etats Unis, Amérique du Centre, les Caraïbes et l’Amérique du Sud”(ILCE, 2008) Leurs axes d’action sont: l’approfondisement des contenus scolaires, la formation et actualisation d’enseignants, le dévéloppement communitaire, notament la proposition d’activités récreatives, de divulgation cientifique et culturelle et l’alphabetisation audiovisuelle pour l’analyse critique des medias.

5.2.2 L’ordinateur et Internet

Le premier programme pour introduire l’ordinateur à la salle de classe a été lo projet de la fondation Arturo Rosenblueth “Galileo” en 1983; Le projet a mis en fonctionement 7 centres d’informatique. En 1987, le nombre de centres a augmenté et il a bénéficie plus de 8.000 élèves avec des cours courts.

En 1985 le gouvernement a crée le projet COEBBA (Introduction de la computation éléctronique dans l’éducation de basse). Les objectifss étaient d’améliorer l’éducation massive, proposser des resources didactiques et compléménter les outils éducatifs déjà existentes dans les installations des écoles. Dans ce programme la SEP lui a confié à l’ILCE la formulation des modèles d’implementation, la formation d’enseignants et la construction de centres de formation. Les axes étaient l’appui didactique et l’enseignement des languages informatiques, tells que LOGO et BASIC. Le projet a conclu en 1993. Période de création d’EDUSAT et posterieurment RED ESCOLAR.

Le projet de RED ESCOLAR a été crée entre 1996 et 1997. Ce portal offre des services pour l’enseignement, la recherché et la diffusion éducative. Le projet propose la creation d’une communaute qui vise les parents d’élèves, les enseignants, les élèves et les chercheurs. Actuelement, les politiques éducatives forment partie du système national e-Mexico proposé par le secretariat de communication et des transports (SCT). Il est constitué par des centres communitaires
numériques (CCDs) qui offrent services de conectivité pour offrir l’accès aux contenus dans le domaine de l’éducation, la santé, le commerce, le tourisme, les services gouvernamentaux, entre autres.

5.3. Synthèse

L’apparition des moyens de communication coincide avec l’emmergence d’un publique massif qui s’aglomerait dans les centres urbains. Cette population commençait demander nouveaux droits, entre eux l’éducation. Les medias ont été utilisés raspidement dans les deux pays pour suplir telles dsémandes de couverture educative. En Colombie l’emphase a été centre dans la radion, notamente dans la creation des chaînes communitaires. Au Mexique, l’axe a été la television, notamente dans le stratégie de la télé-sécundaire.

Les initiavitves éducatives en utilisant les TICs ont cherché jusqu’au present: 1) leur implementation pour l’éducation à distance et par ampliation la couverture educative. 2) L’inclusion des apprentissages scolaires aux problematiques locales et sociales et la posterieure divulgation de ce travail dans des scenarios extra-scolaires, 3) L’appropiation des nouveaux outils didactiques. 4) La prevention de l’écart numérique en relation des pays plus indsustrialisés.

En Colombie, l’usage des TICs au service de l’enseignenement, notament, dans le cas de l’alphabetisation par radio ou télévision, n’a pas signifiée un changement de paradigme. Vu que les contenus et la méthodologie utilisé ont été les mêmes que dans la formation traditionelle. Les apports realisés pendant les premières années ont été éfféctués de manière ponctuelle, par example, les strategies qui ont utilisé certaines institutions informelles pour l’alphabetisation populaire d’adultes, où la formation se realisait en écrivant un journal local ou le guion d’une emission. Au Mexique, la tradition a été semblable, mais les institutions officielles comme la télé-secondaire et EDUSAT (réssasssux latino-américaine) ont perduré et continuent en fonctionnement.

Les politiques d’usage et d’introduction d’ordianteurs et Internet dans les deux pays font partie d’un plan general de consolidation du gouvernament en ligne. Les deux ont des programmes pour la formation d’enseignants et un portal Internet pour le service des différents composants de la communauté educative. La différence reside dans la infastructure, car la Colombie fourni les écoles de technologie recycle par intermediaire du programme CPE, tandis que le Mexique fourni les écoles de technologie de pointe, avec divers programmes publics et privés qui peuvent se trouver dans les écoles de manière juxtaposé. Dans le contexte mexicain, les questionnements tournenet au tour de la sub-utilisation et la generation de consomateurs de technologie.

Les pays dévéloppés fournisent de TICs aux pays du sud, mais ils ne donnent pas les connaisancess qui ont permis leur construction, question que ces dernières n’aient pas la technologie de pointe. “La transférencia de technologie est une technologie de produits terminés, non de la connaisance que les integre…Elle est très souvant inapropiée, vu que dans la plupart de cas, il s’agit d’une technologie qui increment la consommation privée sans résoudre les problèmes sociales les plus urgents”(SIERRA, 2002).

10 Programa Nacional de Nevas Tecnologias (Porogramme Nationale des Nouvelles Technologies) http://www.colombiaaprende.edu.co/html/home/1592/article-102549.html
11 COMITE CPE: groupe formé par des étudiants, des professeurs, et des membres de la communauté qui ont l’obligation de surveiller le bon fonctionnement des ordinateurs au service de la communauté et en plus, d’organiser des activités lucratives pour garantir la soutenance de la salle et pour acquérir des ordinateurs neufs.
12 Informe Anual ILCE 2008. Mexique : ILCE. 6 p.

Page suivante : 6. RECHERCHE EMPIRIQUE

Retour au menu : PRISE EN COMPTE DE TICS DANS L’ENSEIGNEMENT : Le cas du Mexique et de la Colombie