4.2.1. Dispositif expérimental

Non classé

Le dispositif expérimental mis en place est un ‘‘augmented design in randomized
complete block ’’ (ARCBD) tel décrit par Nokoe (2001). Ce dispositif a été utilisé en raison
du nombre élevé d’écotypes à tester (159) alors que la quantité de semence est très limitée
(environ 5 g de semence). Le concept de base de cette méthode est d’établir un dispositif dans
lequel seuls les témoins ayant des quantités suffisantes de semences sont répétés dans chaque
bloc (Sharma, 1988). Les témoins sont répétés dans chaque bloc pour servir à l’estimation de
l’erreur expérimentale et l’effet bloc. C’est un dispositif constitué de 10 blocs de 24 parcelles
élémentaires chacun (annexe 2). Chaque parcelle élémentaire, a une superficie de 5m² (5m x 1
m) et comporte 6 lignes de 26 poquets (la distance entre poquet est de 20 cm), soit un total de
156 poquets par parcelles. La distance inter-parcellaire est de 0.5 m et inter-bloc de 1 m.

Page suivante : 4.2.2. Installation et conduite de l’essai

Retour au menu : CARACTERISATION AGRO-MORPHOLOGIQUE DES ÉCOTYPES DE RIZ (Oryza spp.) DU BENIN