3.2.2.3 Une filière à construire.

Non classé

(figure 19)
Les producteurs cueillent et apportent les fruits à la ville d’Oriximiná par bateau communautaire (en général chaque communauté dispose d’un bateau) ou parfois en barque à moteur personnelle les jours de marché. Ils vendent eux-mêmes, en même temps que la farine, les fruits entiers non transformés au marché de la ville. Ils sont achetés par des détaillants ou directement par des consommateurs. L’Açai et le Muruci, fruits très périssables, doivent être cueillis la veille de la vente. La transformation/préparation nécessaire dans le cas de l’Açai se fait la plupart de temps de manière manuelle (très peu de machines spécifiques pour transformer le fruit en pulpe sont disponibles dans la ville).

Une partie de la production est transformée par un groupe de trois habitants de Tapixaua qui assurent la gestion temporaire de l’usine de transformation de l’Acpamo (association pilotée par la direction du STTR)

Plusieurs points faibles peuvent être identifiés dans cette filière;

– Une grande partie de la production est perdue, car elle n’est pas récoltée à temps.
– Les zones plantées et la production sont réduites.
– Les fruits sont pour la plupart vendus entiers, sans valorisation, ce qui apporte peu de revenus
– L’espace du marché dédié aux producteurs, ne permet pas la vente des produits dans de bonnes conditions (en comparaison avec les détaillants qui disposent de boxs individuels)
– L’usine de transformation n’a pas encore reçu tous les agréments, ce qui empêche une vente « officielle » de la pulpe. En effet, elle ne répond pas encore aux normes sanitaires du ministère de l’agriculture qui délivre le « Système d’Inspection Fiscale-SIF » permettant la vente légale.
– Les débouchés actuels limités (marché local de fruits entiers très réduit) ne poussent pas à l’augmentation de la production.

Page suivante : 3.2.2.4 Un arrangement institutionnel à créer

Retour au menu : Le développement territorial en Amazonie Brésilienne : Les défis de la mise en oeuvre d’une gouvernance et de stratégies de développement dans le territoire Baixo Amazonas de l’État du Pará