3.2.2 Les différents types d’échange

Non classé

Les produits concernés sont le manioc, la courge, le café, la viande de brousse et les gnetum ( koko) .
Le manioc, les champignons et les chenilles font essentiellement partie des produits qui sont entrés dans les échanges intérieurs ( entre les villageois eux – mêmes et les villageois avec les pygmées).tandis que la viandes de brousse, la courge, le café, les gnetums (koko ) ainsi les chenilles font partie des produits d’échanges exterieur.

Tableau 11 : Récapitulatif des produits agricoles et des prélèvements en forêts entrant dans les échanges

Tableau 11 Etude de la contribution des ressources naturelles aux budgets des ménages ruraux  Cas du village BANGA (République Centrafricaine)

Ce sont des produits les pus cultivés et /ou les plus exploités et qui sont plus au centre des échanges extérieurs et intérieurs.

Parmi ces échanges, l’on peut noter :

– le paiement en espèce ou au comptant ;
– le système d’assurance ;
– l’avance sur production ;
– et le troc

on note le système de coxage ou le marché noir du café cerise et de diamants ,tenu par quelques ménages et à cela s’ajoute des demandes occasionnelles extérieures pour le café ; cela a permis aux planteurs qui sont au bout de leurs possibilités de se procurer de l’argent pour subvenir à certains de leurs problèmes urgents tels que : la maladie, la grossesse de la femme, le manque d’argent de poche, la nourriture,…

Page suivante : 3.2.3 Flux des produits manufacturés

Retour au menu : Etude de la contribution des ressources naturelles aux budgets des ménages ruraux : Cas du village BANGA (République Centrafricaine)