3.1.6 Sécurité alimentaire

Non classé

Le problème alimentaire ne se pose pas dans le village, ceci peut se justifier par l’absence de maladie telle que le Kwashiorkor , la famine,… on note une diversité et une abondance des aliments prélevés en forêt puis complétée par les aliments cultivés, mais la référence alimentaire est surtout les feuilles de koko , les chenilles et la viande de brousse complétées par la boule de manioc. Ces populations vivent dans une situation d’opulence naturelle où presque 50% des autoconsommations provient des prélèvements en forêt.

Les produits de chasse (chasse au fusil et piégeages) sont destinés, essentiellement à la vente par contre l’exploitation des PFNL et les produits agricoles, près de la moitié de cette production est auto consommée ce qui permet d’assurer la sécurité alimentaire

Page suivante : 3.1.7 Production et Commercialisation

Retour au menu : Etude de la contribution des ressources naturelles aux budgets des ménages ruraux : Cas du village BANGA (République Centrafricaine)