3.1.5.1 Mode d’exploitation de terre

Non classé

Les cultures sont installées en forêt et la technique utilisée est le sur brûlis, la culture dominante est le manioc et celle d’exportation est le café tenu par quelques habitants. Les cultures vivrières sont associées de la manière suivante :

– Maïs – Manioc;
– ou Maïs – Courge.

Les cultures pures observées sont l’arachide et le café.

La relation existant entre les habitants hors le lien familial est d’ordre économique, certains fournissent de la main d’oeuvre et d’autres, le travail.
C’est le mode de faire valoir direct qui est observé et les villageois n’ont pas arrivés à un stade où ils disputent les terres agricoles et le problème de fertilité de ces sols n’est pas relevé par les agriculteurs.

La durée de rotation est de 2-5 ans

L’on note une forme d’érosion en nappe au niveau du village ( lieu d’habitation) due à une pente légère relevée au niveau du village ; les travaux de défrichage commencent à partir de fin décembre jusqu’à fin février et au plus tard fin Mars suivi du brûlis.

Page suivante : 3.1.5.2 Le transect du village

Retour au menu : Etude de la contribution des ressources naturelles aux budgets des ménages ruraux : Cas du village BANGA (République Centrafricaine)