3.1.2 Une organisation interne à redéfinir

Non classé

Le fonctionnement du Codeter s’appuie sur l’assemblée plénière de ses membres, un noyau directeur, un noyau technique et la coordination d’un articulateur (Figure 5).

Figure 5 Le développement territorial en Amazonie Brésilienne  Les défis de la mise en oeuvre d’une gouvernance et de stratégies de développement dans le territoire Baixo Amazonas de l’État du Pará

Figure 5: Organisation interne type du Codeter (source : auteur)

L’assemblée plénière est composée des représentants de 120 institutions du territoire, appartenant, à parité, aux organismes gouvernementaux et aux organisations de la société civile.

Le rôle du noyau directeur n’est pas défini dans les statuts du Codeter-BAM, mais il est central dans les Codeter des autres territoires Une institution du noyau directeur doit assurer la coordination de ce collège, de façon tournante, chaque année. Elle représente le Codeter à l’extérieur, coordonne son action, promeut ses décisions, et contribue à la mobilisation des acteurs pour les actions de formation et la mise en place des projets territoriaux. Pourtant ce rôle est peu souvent assuré. Ces coordinations successives semblent plus l’occasion pour l’organisme désigné de se valoriser et de servir ses intérêts que ceux du Codeter ou de ses projets.

Le rôle du noyau technique n’est pas non plus défini dans les statuts, mais il est censé instruire les projets et aider à l’expertise technique des dossiers soumis à la validation du Codeter. La réalité est différente dans la pratique: le noyau technique ne se réunit plus depuis plus d’un an, car l’IPAM qui assurait son animation, a pris ses distances dernièrement avec le Codeter. Pourtant le rôle de ce noyau technique est très important et son retrait affaiblit le Codeter dans l’avancement des projets et la production d’informations.

L’articulateur territorial qui travaille pour le compte du Codeter doit conforter les arrangements institutionnels, identifier les partenariats, assurer la liaison avec les différents échelons administratifs, socialiser les informations pour le Codeter et consolider l’élaboration des projets territoriaux. Enfin, il contribue à organiser et à planifier les activités du Codeter (réunions, officines, événements divers,…).

Le noyau directeur ne se réunit pas très souvent. En outre, son action est pénalisée par une implication insuffisante des acteurs. Cela tient au fait que, son rôle n’étant pas clairement institué, il ne dispose pas de l’autorité nécessaire pour promouvoir les compromis utiles.

Ainsi l’articulateur territorial se retrouve isolé pour remplir ses fonctions. Les différents acteurs attendent de lui une intervention sur l’ensemble des attributions du Codeter qui leur semble déficient. La préparation des assemblées plénières et le suivi des dossiers semblent être aujourd’hui totalement à sa charge.

Le responsable régional actuel du Sagri, qui est issu du mouvement social, tient de fait un rôle important dans l’organisation du Codeter, notamment par l’appui considérable qu’il apporte à l’articulateur pour la préparation et l’animation des réunions ainsi pour la proposition des axes stratégiques. Il s’agit là d’un appui déterminant pour la structuration du Codeter. Cependant, cette place prépondérante occupée par le Sagri fait débat, car elle apparaît à certains comme une main mise du gouvernement du Pará sur le dispositif.

Page suivante : 3.1.3 Une participation cyclique

Retour au menu : Le développement territorial en Amazonie Brésilienne : Les défis de la mise en oeuvre d’une gouvernance et de stratégies de développement dans le territoire Baixo Amazonas de l’État du Pará