3-1 Une filière insertion et probation en constante augmentation entre 2004 et 2010

Les personnels d’insertion et de probation sont au nombre de 3828 en 2009 [COUR DES COMPTES, 2010 p154]. Ils représentent 11,6% des personnels de l’Administration Pénitentiaire. Parmi eux, on compte 2639 Conseillers Pénitentiaires d’Insertion et de Probation, 287 assistantes de service social, 166 Chefs de services d’insertion et de probation et 207 Directeurs d’Insertion et de Probation. L’ensemble de ces personnels est fonctionnaire et formé à l’ÉNAP20. Les personnels d’insertion et de probation sont passés de 901 à 2514 entre 1990 et 2007, soit une augmentation de +179%.

Depuis la 7ème promotion, la courbe relative aux effectifs d’élèves recrutés indique une très nette croissance avec pour la 12ème promotion, un effectif quasiment triplé. «Cette massification du recrutement peut s’expliquer en premier lieu par l’importance donnée à la mission de réinsertion et à l’intérêt porté aux mesures d’aménagement de peine » [Direction de l’Administration Pénitentiaire, Bureau RH3, mars 2007, p6.]

Page suivante : 3-2 La formation initiale des Conseillers Pénitentiaire d’Insertion et de Probation

Retour au menu : De la réinsertion à la prévention de la récidive : quel processus de professionnalisation pour les Conseillers Pénitentiaires d’Insertion et de Probation ?