2)d. La musique

Non classé

La musique est très importante dans l’œuvre de Miyazaki : mêlant musique d’action de style occidental, très « années 80 », typique des anime de l’époque- ce que nous trouvons dans Nausicaä- et musiques inspirées des musiques traditionnelles japonaises, la bande son des films apporte beaucoup à l’atmosphère générale. La musique est composée par Joe Hisaichi, compositeur au Studio Ghibli depuis les débuts.

Souvent le thème principal des films est une musique d’orchestre à cordes, pour recréer l’intensité des émotions ; c’est un style de musique que l’on trouve surtout à partir de Princesse Mononoké, dans lequel le réalisateur et le compositeur ont cherché à provoquer beaucoup d’émotions dans le public. Dans les premiers films, datant des années 1980, la musique est assez « enfantine », excepté dans le Château dans le ciel, pour lequel le compositeur s’est inspiré des compositeurs Hermann et Korngold, afin d’obtenir un résultat plus dramatique.

Les musiques traditionnelles ont aussi une part importante : dans Mon Voisin Totoro, Joe Hisaichi s’est inspiré de comptines pour enfants et de chorales, recréant des chansons enfantines, correspondant parfaitement au style de l’histoire.

Dans Princesse Mononoké, la musique traditionnelle est également présente, à travers certains styles de musiques typiquement japonaises, issues du théâtre Kabuki ; ou encore, dans Le Voyage de Chihiro, des scènes où l’on trouve des chansons chantées par les protagonistes dans un style traditionnel.
Il est également intéressant de noter que l’usage du silence est aussi important, lors des scènes où la simple observation suffit, sans nul besoin de rajouter de l’émotion musicale.

Nous allons à présent analyser les différentes thématiques qu’Hayao Miyazaki exploite dans ses films relatant divers sujets : son regard sur les avancées technologiques et les questions de l’environnement, sujet de préoccupations dans la société contemporaine ; les rapports sociaux ; la famille ; la violence ; la quête identitaire, concernant tous les âges et tous les sexes.

Page suivante : 3) Les thèmes

Retour au menu : L’IMAGE DE LA FEMME JAPONAISE DANS LE CINEMA D’HAYAO MIYAZAKI