2.4. Répartition des piqûres scorpioniques et des décès selon les régions

Non classé

La répartition des PS et des décès ainsi que le taux de létalité selon les différentes régions du Maroc sont schématisés sur les figures suivantes (fig. 85 et fig. 86)

Figure 85 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig.85 : Distribution des piqûres scorpioniques et des décès selon les régions

Figure 86 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig.86 : taux de létalité spécifique selon les régions

Nous pouvons noter que le nombre de piqués est important dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, suivie par Souss-Massa-Draa, Chaouia-Ouardiga et Tadla-Azilal par ordre décroissant. Quand aux décès, ils sont importants à Marrakech- Tensift- Al Haouz (242 cas), suivi par Doukkala-Abda (89 cas), puis Tadla-Azilal (50 cas), Chaouia-Ouardiga (49 cas) et Souss-Massa-Draa (42 cas).

Cependant, le taux de létalité est très élevé à Doukkala- Abda (1.04 %), suivit par Fès-Tafilalt* (0.6%), puis Marrakech-Tensift-Al Haouz (0.51 %), Tadla-Azilal (0.3 %), Chaouia-Ouardiga (0.22 %) et enfin Souss-Massa-Draa (0.17 %) et l’Oriental (0.19).

Ces zones de forte létalité coïncident avec la répartition des scorpions dangereux (fig.37).

NB : * Fès est une région qui déclare uniquement les envenimations et les décès d’où le taux très élevé de la létalité.

Page suivante : 2. 5. Répartition du taux d’envenimation selon les régions

Retour au menu : Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc : cas de la province de Khouribga