2.4. La caractérisation agro-morphologique et quelques exemples d’études réalisées

Non classé

La caractérisation agro-morphologique est un processus de notation de tous les
caractères observables qui pourraient permettre d’identifier les variétés ou les accessions
d’une collection. Elle peut se réaliser sous diverses formes selon les objectifs assignés. Aux
Philippines, Caldo et al. (1996) ont effectué une étude pour évaluer la diversité
morphologique de 84 lignées ancestrales des écotypes de riz des Philippines. La recherche a
conclu que 5 des paramètres permettent de faire une discrimination au sein de la population.

De la même manière, d’autres études se sont intéressées aux écotypes traditionnels
et/ou modernes à la fois. Au Burkina Faso, Moukoumbi (2001) avait caractérisé des lignées
intra spécifiques (O. sativa x O. sativa) et des lignées interspécifiques (O. glaberrima x O.

sativa) pour leur adaptabilité à la riziculture de bas-fond. Douze paramètres ont été mesurés et
comme résultats, l’auteur est parvenu à identifier que le type pluvial strict (O. glaberrima x O.

sativa japonica) et le type bas-fond (O. glaberrima x O. sativa indica ; O. sativa x O. sativa)
pourraient s’adapter à la riziculture de bas-fond. Les deux études précédemment citées ont été
menées par l’utilisation des mêmes descripteurs morphologiques, mais les objectifs diffèrent.

Celle de Caldo et al. (1996) vise les lignées pouvant être utilisées pour des fins d’amélioration
tandis que celle de Moukoumbi (2001) s’est fait afin de pouvoir conseiller les producteurs sur
les variétés qui s’adaptent mieux aux bas-fonds.

Dans le cas de notre étude, nous allons au-delà pour non seulement combiner les deux
objectifs précédemment cités, mais aussi nous comptons inventorier les différents écotypes de
riz disponibles au Bénin ce qui va permettre une préservation du matériel contre sa
disparition. C’est la première fois qu’un tel travail se fait sur le riz au Bénin ; d’autres ayant
été faits pour les spéculations telles que le niébé, le sorgho, le mil etc. En effet, Affonkpon et
Détongnon (2001) ont évalué et identifié des variétés de niébé par rapport à la production en
graines et en fanes, sur une population de 49 variétés. Détongnon et al. (2002) ont évalué le
comportement agronomique de 5 variétés améliorées de niébé à cycle court dans les bas-fonds
rizicoles au centre Bénin. Oumar et al. (2003) ont fait une évaluation morphologique des
écotypes de mil au Bénin. Adjassè (2009) a caractérisé les écotypes de Sesamun radiatum du
Bénin. Comme nous l’avions ci-dessus énuméré, aucune étude de caractérisation
morphologique du riz à l’instar de la nôtre n’a jamais été réalisée au Bénin sur le riz béninois.

Mais, Bakpé (2010) a quant à lui caractérisé des accessions de l’espèce africaine O.
glaberrima en provenance du Libéria. Il a mesuré 17 caractères quantitatifs et 22 caractères
qualitatifs sur 299 accessions. Toutefois, nous signalons que des travaux à but précis ont été
réalisés par le passé. Ainsi, Tia (2006) a caractérisé 204 accessions de l’unité de ressource
génétique d’ADRAO. L’objectif visé par cette étude était de déterminer les différents groupes
homogènes qui existaient au sein de la population ; de même que les caractères qui permettent
de les différencier. Pour ce fait, 26 paramètres agro-morphologiques avaient été mesurés.

En 2008, Sanni a étudié la variation génétique au sein d’une population de 18 NERICAs de
plateau. Moukoumbi et al. (2011) ont présenté les résultats d’une étude réalisée au Bénin et
qui avait pour objectif d’évaluer la diversité phénotypique au sein des populations
interspécifiques de riz sur la base de paramètres morphologiques. Au total, 23 paramètres ont
été mesurés sur 78 accessions d’AfricaRice.

De tout ce qui précède, il ressort que la collection de riz du Bénin, établit par la
mission conjointe INRAB/AfricaRice en 2011 nécessite d’être caractérisée. La présente étude
vient à point nommé pour apporter un de plus au monde scientifique, et permettre par suite
une mise en valeur des caractéristiques agro-morphologiques disponibles au sein de cette
collection de riz.

Page suivante : 3. MILIEU D’ETUDE

Retour au menu : CARACTERISATION AGRO-MORPHOLOGIQUE DES ÉCOTYPES DE RIZ (Oryza spp.) DU BENIN