2.2.2- Chromatographie sur couche mince des urines du patient présumé intoxiqué au paracétamol admis au CNT d’Alger

Non classé

La chromatographie sur couche mince a été réalisée pour l’échantillon d’urines et avait
pour but la recherche de paracétamol.
Dans une ampoule à décantation, 20ml d’urines du patient du CNT sont mélangés avec
1ml d’acide chlorhydrique 6N et 20ml d’éther diéthylique. Le mélange obtenu est agité
pendant 2 minutes et laissé ensuite au repos jusqu’à complète séparation des deux phases : la
phase organique constituée par l’éther diéthylique et la phase aqueuse constituée par l’eau des
urines (Figure 14).

Figure 14 Ampoule de décantation du mélange urines et éther diéthylique en présence d'acide chlorhydrique

La phase organique est récupérée dans une soucoupe et laissée s’évaporer sur une
plaque chauffante. Le résidu sec obtenu est repris dans de l’éthanol. Une solution alcoolique
de paracétamol pur est préparée avec le même éthanol pour servir d’étalon (ou témoin).
Un spot de chaque solution alcoolique ainsi obtenue est déposé sur une plaque de gel
de silice pour CCM. Cette dernière est ensuite placée dans une cuve de chromatographie
contenant 9 volumes de chloroforme et 1 volume d’acétone.
Après développement, une révélation au chlorure ferrique 0,4 M est effectuée.

Page suivante : 2.2.3- Dosage spectrophotométrique du paracétamol dans le sang des patients présumés intoxiqués au paracétamol

Retour au menu : Mesure de l’impact toxique du paracétamol à doses thérapeutiques chez 11 alcooliques adultes volontaires à travers le dosage des taux de quelques marqueurs moléculaires de lésions hépatiques, et évaluation du danger encouru par deux présumés intoxiqués par ce médicament