2.2.1-L’importance des balises et repères : l’internaute est sur un sentier balisé plus ou moins directif

Non classé

Tel que nous l’avons constaté dans la première partie, il existe, pour chaque webdoc historique, tout un système sémiotique qui impacte le parcours de lecture dans un sens dicté par les instances énonciatives. Le web-documentaire historique est en quelque sorte construit sur les bases d’une « négociation entre repères rassurants et éléments déstabilisants pour l’usager »(94) Il s’agit d’établir un équilibre entre la volonté d’inciter l’internaute à prendre des initiatives et celle de ne pas le perdre. Dans cette optique, l’ergonomie et l’indépendance technique du site sont des conditions cruciales. Il faut éviter tout échec de navigation tout en favorisant les phénomènes de présomption d’utopie (ce sont les phénomènes d’interprétation liés à l’anticipation(95)). Parmi nos enquêtes d’observation, un cas vient illustrer la difficulté de trouver cet équilibre. En visionnant la première video du webdoc La nuit oubliée, Anne Marie(96) s’est retrouvée sur la plateforme Dailymotion qui héberge les vidéos de cette création. Elle est donc complètement sorti du web-documentaire. En effet, elle aurait continué à visionner les différents témoignages qui se succédaient par le biais d’un procédé technique pour supposer d’autres vidéos sur le même thème. Cette échec de navigation (puisqu’elle ne naviguait plus sur le documentaire) est le résultat d’un repère visuel qui est survenu au terme de la première vidéo et qui permettait de lancer un autre témoignage mais depuis une autre plateforme vidéo, celle de Dailymotion.

Dailymotion

Il s’agit en l’occurrence du témoignage de Catherine Levy. La personne observée aurait donc consulté les vidéos sur autre site du fait d’une difficulté technique. Les repères peuvent donc représenter un danger pour le parcours de lecture de l’internaute.

Malgré ce danger, les repères sont essentielles. Ils constituent la matérialisation, l’indice de la liberté de l’internaute. Le web-documentaire historique se donne à voir pour contextualiser le parcours de l’internaute. Les outils graphiques synthétiques tels que les cartes ou les frises sont essentiels dans cette démarche de contextualisation.

« Par certains côtés, ces outils graphiques synthétiques ne servent pas seulement le traitement logique de l’information mais aussi, plus généralement, tout ce qui concerne le repérage dans la géographie du document numérique et la navigation de document à document. C’est notamment le cas lorsqu’ils sont associés aux propriétés de l’interactivité car ils peuvent servir alors de ce que l’on pourrait appeler des signes-pivot : leur activation permet d’avoir accès à différents niveaux de hiérarchie tout en conservant leurs propriétés synthétiques. Ils permettent donc ”d’explorer en profondeur” des structures d’information mais fournissent en même temps de puissants repères de navigation en contextualisant le parcours »(97)

Les repères assurent donc une double fonction qui permet à l’internaute de prévoir en partie sa lecture. Nous pourrions même ajouter une troisième fonction : celle de filtre. Le webdoc historique revendique (ou du moins une majorité d’entre eux) l’exhaustivité. Plongé dans une masse d’informations, l’internaute doit pouvoir se repérer afin d’élaborer une stratégie de lecture. Nous constatons une sorte de réciprocité car plus le contenu va être structuré plus l’impression d’exhaustivité va être grande. C’est le cas pour les web-documentaires tels que Adieu Camarades ou Les combattants de l’ombre. Sur-sémiotiser la structure et le quadrillage permet de valoriser le contenu et rendre visible l’exhaustivité. La poétique du caché qui consiste en un subtil jeu entre dévoilement-caché participe de cette démarche. Plus le dispositif cache (ou feint de cacher) du contenu à l’internaute, davantage il prendre conscience des repères. On lui donne à toucher du doigt ce qu’Emmanuel Souchier nomme « l’infraordinaire(98) » du webdoc historique. Les repères ont donc également une fonction phatique puisqu’ils sont autant d’appels à la manipulation.

94 GANTIER, Samuel, BOLKA, Laura, L’expérience immersive du webdocumentaire, op cit.
95 L’outre lecture, op cit.
96 Annexe 19
97 L’outre lecture, op cit. p. 38

Page suivante : 2.2.2-La mise en transparence, en visibilité des moyens de production du savoir

Retour au menu : L’HISTOIRE Á L’HEURE DU MULTIMEDIA : LES ENJEUX DU WEB-DOCUMENTAIRE HISTORIQUE