2.2.1- Le niveau de liquidité immédiate

Non classé

· LIQUIDt = Actifs de trésorerie/ dépôts de la clientèle

Le niveau de liquidité est mesuré par le ratio de liquidité immédiate,
calculé en effectuant le rapport entre les actifs liquides/dépôts de la clientèle
et ressources interbancaires (LIQUIDt). Les banques qui ont suffisamment de
liquidités pour satisfaire les demandes de nouveaux crédits, peuvent être
rentables et nécessitent moins de capitaux propres que les autres banques.

L’évolution trimestrielle du niveau de liquidité, dans la période 2000-
2007, est représentée dans le graphique suivant :

Graphique 2 : Evolution trimestrielle du niveau de liquidité bancaire

Graphique 2 comportement face aux risques et développement du secteur privéSource : COBAC, 2000-2007

L’observation du graphique montre que la liquidité bancaire a une
tendance nettement croissante de 2000 à 2007 avec des ruptures de
tendances aux 13ème, 18ème et 28ème trimestres. La consolidation de la
réglementation prudentielle de la COBAC effectuée en 2001 et modernisée en
2004, a amené les banques gabonaises à respecter le ratio de solvabilité
COOKE en augmentant leur liquidité. La période 2005 est marquée par une
surliquidité bancaire qui s’amenuise dès la fin du 28ème trimestre. En effet,
l’excédent global de trésorerie s’est contracté de 37%, en partie, à cause de
l’utilisation du surplus de liquidité pour une augmentation de l’offre de
crédit aux PME.

Page suivante : 2.2.2- Le niveau de crédit aux PME

Retour au menu : COMPORTEMENT FACE AUX RISQUES ET DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PRIVE