2.1.4. Ecologie du riz

Non classé

Le riz africain pousse bien au-dessus de 30ºC, mais au-dessus de 35ºC, la fertilité des
épillets diminue considérablement. Les températures inférieures à 25ºC réduisent la
croissance et le rendement. O. glaberrima est généralement une plante de jours courts, mais
sa photosensibilité varie selon les écotypes, depuis les plantes non sensibles jusqu’aux plantes
très sensibles (Bezançon et Diallo, 2006). En ce qui concerne le sol, le riz africain est cultivé
sur une large gamme. La disponibilité en eau est une condition adéquate pour toute riziculture
mais l’espèce africaine a des prédispositions naturelles à résister à la sécheresse.

Quant à l’espèce asiatique O. sativa, elle pousse sur sol sec ou inondé et sa température
moyenne pendant la phase de croissance varie de 20 à 38°C. Des températures nocturnes
inférieures à 15°C peuvent entraîner une stérilité de l’épillet. Des températures supérieures à
21°C lors de la floraison sont nécessaires à l’anthèse et à la pollinisation. En système pluvial,
des précipitations d’au moins 750 mm sur une période de 3 à 4 mois sont nécessaires et
contrairement à l’espèce africaine, O. sativa est vulnérable à la sécheresse.

Page suivante : 2.2. Situation de la riziculture au Bénin

Retour au menu : CARACTERISATION AGRO-MORPHOLOGIQUE DES ÉCOTYPES DE RIZ (Oryza spp.) DU BENIN