2. La région étudiée

Non classé

La délégation sanitaire de Khouribga est considérée comme une zone d’incidence et de létalité élevées pour les piqûres et les envenimations scorpioniques (fig. 47).

Figure 47 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 47 : Carte de l’incidence et de la létalité scorpionique au Maroc (2003)

(Livret CAT devant les PES réalisé par le CAPM)

La province de Khouribga est située au centre du Maroc, dans la région de Chaouia – Ourdigha (Fig. 48) sa superficie est de 4250 Km2.

La Région Chaouia Ouardigha jouit d’une position géographique stratégique, elle est au carrefour de six régions : le Grand Casablanca à l’ouest, de Rabat–Salé-Zemmour-Zaër au Nord et au nord-est, Meknès Tafilalt à l’est, Tadla-Azilal au sud-est, Marrakech- Tensift- Al haouz au sud et Doukala- Abda au sud- Ouest.

Figure 48 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 48 : Carte du Maroc montrant la situation géographique de la région de Chaouia – Ouardigha.

(DPRF/SEIS)

Administrativement, la région se compose de 3 provinces: Settat, Khouribga et Ben Slimane.

Le climat de Khouribga est continental à été chaud et sec et à hiver froid, rigoureux et peu humide.

La province de Khouribga compte 492000 habitants en 2001, 493000 en 2002 et 494000 en 2003 dont 62% en milieu urbain et 38% en milieu rural. La densité de la population est de l’ordre de 116 habitants/ Km2.

D’après la région en chiffres de 1998, le secteur industriel doit son importance aux effectifs employés (3233) suivi par le secteur agricole (2100) puis par le secteur commercial (1500) ; cependant, le secteur des mines de phosphate domine tous les secteurs socio-économiques de la province.

L’infrastructure sanitaire publique est constituée de 3 cercles (fig. 49) :

Figure 49 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 49 : Infrastructure sanitaire public de Khouribga.

(Le Maroc des régions- carte sanitaire)

- Khouribga constitué de :

* 3 communes avec 2 et plus de formations sanitaires.
* 6 communes avec 1 seule formation sanitaire.
* 1 hôpital général provincial.

- Oued Zem constitué de :

* 3 communes avec 2 et plus de formations sanitaires.
* 7 communes avec 1 seule formation sanitaire.
* 1 polyclinique de santé publique .

- Bejaad constitué de :

* 2 communes sans formation sanitaire.
* 5 communes avec 1 seule formation sanitaire.
* 1 hôpital local.

La répartition de la population par rayon kilométrique autour des formations sanitaires du RSSB est de :

- 25% pour un rayon > 10 Km.
- 18% pour un rayon de 6 à 10 Km.
- 17% pour un rayon de 3 à 6 Km.
- 41% pour un rayon < 3 Km. (D’après MS 2008)

Une étude réalisée par le MS en octobre 2003 conclut que 25% de la population rurale se trouvait toujours à plus de 10 km d’un établissement de soins, accusant une légère amélioration par rapport aux années précédentes.

La répartition des médecins par secteur (2005) (d’après DPRF/SEIS « Santé en chiffre 2006 ») est décrite sur le tableau IV ci- dessous :

Tableau 4 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Tableau IV : Répartition des médecins par secteurs

La répartition des médecins par spécialité (2005) présentée ci-dessous (tableau V) montre que les généralistes constituent 64.36% des médecins de la délégation.

Tableau 5 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Tableau V : Répartition des médecins par spécialité

Cette délégation est composée de plusieurs structures sanitaires dont trois cercles sanitaires principaux (fig. 50) qui sont :

- Khouribga avec l’hôpital général Hassan II
- Bejâad avec l’hôpital local
- Oued Zem avec la polyclinique

Figure 50 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 50 : Répartition des formations hospitalières par cercles (1997)

(carte synthétique : Maroc des régions 1997, carte sanitaire de la province de Khouribga….)

Page suivante : 3. La collecte de scorpions

Retour au menu : Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc : cas de la province de Khouribga