2. La Grèce

Non classé

En Grèce, le scorpion est lié au mythe d’Orion :

« Le géant Orion, fils du dieu Poséidon était un grand chasseur que de nombreux rois demandaient afin de tuer les bêtes sauvages qui peuplaient alors leurs royaumes.

Un jour, Orion rencontra la belle Artémis, déesse de la chasse et protectrice de la faune sauvage, et l’aborda grossièrement. Celle-ci se fâcha et pour punir l’imposant chasseur, elle alla trouver un fabuleux scorpion vivant au creux d’un rocher qui enfonça son dard empoisonné dans le talon d’Orion. Souffrant mille douleurs car il était immortel par son père, il fut transformé en étoile par Zeus (fig. 43).

Figure 43 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 43 : La nébuleuse d’Orion et sa schématisation (à droite)

Furieuse de le voir ainsi au ciel, Artémis y envoya aussi son scorpion ; ainsi, le chasseur Orion est devenu une proie ! (Schmidt 1991, Hart1993, Laroche 1998)
C’est ainsi que la constellation d’Orion fuit éternellement celle du scorpion : lorsque Orion se lève à l’horizon Est, le scorpion se couche à l’horizon Ouest » (fig.44). (Haddad L.1998)

Figure 44 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig. 44: à gauche, l’Horizon Est avec le Lever d’Orion et à droite, l’Horizon Ouest avec le coucher du scorpion.

Page suivante : 3. L’Afrique

Retour au menu : Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc : cas de la province de Khouribga