2. Étude de l’effet du décocté de Zygophyllum album sur la glycémie

Non classé

La glycémie des rats des 3 lots à été suivie tout au long de l’expérimentation et ce hebdomadairement à l’aide du glucomètre. Les résultats obtenues sont représentés dans le tableau VI (Chaque valeur correspond à la moyenne ± E.S.M) et illustrés dans la figure 16.

Tableau VI : Évolution de la glycémie en mg/dl des rats des 3 lots : témoins, diabétiques non traités et diabétiques traités avant et après l’injection d’alloxane et pendant le traitement.

Variation du de la glycémie (mg dl) des 3 lots de rats en fonction du temps

 

Figure 16 : Variation du de la glycémie (mg/dl) des 3 lots de rats en fonction du temps.

Après analyse de ces résultats, nous constatons que la glycémie des rats témoins n’a pas subit de variation significative (p < 0.05) au cours de notre expérimentation. Tandis que l’injection intra-péritonéale de l’alloxane (dose unique) aux rats des lots diabétiques (diabétiques non traités et diabétiques traités) à conduit à une augmentation significative (p < 0.05) de leurs glycémies. Cette augmentation est respectivement de l’ordre de 31% et 42 % à après 3 semaines de l’injection comparée au début de l’étude où les rats n’étaient pas diabétiques. Des observations similaires ont été rapportées par plusieurs auteurs, en effet Herrera et al. (2011) ; Ibeh et al. (2011) ont remarqué qu’après une semaine de l’injection de l’alloxane la glycémie des rats a augmenté respectivement de 30 % et 40 %, tandis que pour Mahendran et al. (2010) la glycémie des rats rendus diabétiques à évoluer de 52 % après trois semaines de l’injection. Ceci prouve que l’alloxane a induit chez ces animaux une hyperglycémie traduisant un diabète expérimental suite à une nécrose partielle des cellules β [Lenzen., 2008]

L’instauration du traitement au décocté de Zygophyllum album chez les rats du lot diabétiques traités à permit une réduction progressive de leurs glycémies passant de 159 ± 32.4 mg/dl au début du traitement jusqu’à 106.71 ± 1.4 mg/dl à la fin de traitement et ce de manière significative (p < 0.05) ; cette réduction est de l’ordre de 33 %. En revanche, l’hyperglycémie des rats du lot diabétiques non traités qui reçoivent la solution saline a persisté jusqu’à la fin de l’étude. À travers ces résultats, nous constatons que le décocté de Zygophyllum album à une action antihyperglycémiante. L’effet anti-hyperglycémiant de cette plante a été déjà observé par El Ghoul et al., (2011) selon lequel l’activité antidiabétique de cette plante serait du à une potentialisation de la sécrétion de l’insuline par les cellules β ainsi qu’à une augmentation de l’utilisation du glucose par les organes périphériques. D’autres espèces de la famille des Zygophylaceae sont aussi douées d’activité antidiabétique telle que le Zygophyllum gaetulum [Jaouhari et al., 1999] et le Zygophyllum coccineum [Mansour et al., 2002].

Page suivante : 3. Étude des paramètres tissulaires

Retour au menu : Effet du décocté de Zygophyllum album Coss sur le diabète et le stress oxydant associé