2. 7. Evolution en fonction de l’hospitalisation

Non classé

L’évolution des patients selon qu’ils soient hospitalisés ou non (fig. 70) montre que le nombre absolu de décès est plus élevée chez les patients hospitalisés. Cependant, le taux de létalité spécifique (Tableau XIV) est respectivement de 2.6‰ chez les non hospitalisés et 204‰ chez les hospitalisés, ce qui montre que le taux de létalité est 78 fois supérieur chez le deuxième groupe.

Figure 70 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Fig.70: Evolution des patients selon l’hospitalisation

Tableau 14 Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc  cas de la province de Khouribga

Tableau XIV: Taux de létalité selon l’hospitalisation ou la non hospitalisation

L’analyse de variance conduit à un rapport F de 262.18 (p=0.001) hautement significative.

Ceci montre que l’évolution est étroitement liée à l’hospitalisation. Ceci ne veut pas dire que le fait d’être hospitalisé aggrave l’évolution du patient, mais il est clair que seuls les patients dont l’état est grave (classes d’admissions 2 et 3) sont logiquement hospitalisés.

Page suivante : 2. 8. Evolution en fonction de la référence:

Retour au menu : Scorpionisme, Epidémiologie et Facteurs de Risque au Maroc : cas de la province de Khouribga