18. Conclusion

Non classé

En parcourant ce travail, qui regorge d’exemples concrets, on ne peut plus douter de
l’alliance réussie entre le luxe et le digital. Deux domaines distincts qui ont su
s’apprivoiser pour proposer des expériences multi-sensorielles grâce aux nombreux
supports différents que propose le digital. Le luxe doit continuer à faire rêver et à
procurer du désir. Le luxe accessible est la plus belle preuve que l’être humain a besoin
de cette dimension ostentatoire pour se révéler aux yeux de tous… Comme l’annonce
Jean Castarède : « Perfection, ouverture sur le monde et innovation, tels sont les trois
défis du luxe. » Le défi de l’innovation, grâce au digital, semble être réussi !

Le digital montre sa force quand il vient appuyer les campagnes traditionnelles. Mais
d’ici vingt ans, que seront devenues ces campagnes classiques ? Toutes les personnes
que j’ai rencontrées durant mes interviews s’accordent à dire que la presse papier ne
disparaitra jamais et j’ai tendance à être du même avis. Cependant, je suis certaine
que le digital sera encore plus ancré dans notre quotidien et servira la presse papier.

Le QR CODE n’est que la première tentative, encore timide, du mariage entre digital et
papier.

Tous les jours ou presque, j’avais l’opportunité de tomber sur un article
supplémentaire concernant mon sujet. Ou alors, c’était une nouvelle vidéo de marque
de luxe qui était mise en ligne ! Ma plus grosse difficulté a donc été de faire un choix
face à la riche documentation qui m’était proposée, afin de ne retenir que les
exemples les plus pertinents ! Quand j’ai découvert que des agences de
communication digitale s’étaient carrément spécialisées dans le secteur du luxe et
qu’au sein des plus grandes maisons de luxe ont été créés des postes pour le
marketing et la communication digitale, je n’ai plus eu aucun doute sur l’intérêt de ce
travail. J’avais mis le doigt sur un changement, une évolution, dans le secteur de la
communication.

Ce travail m’a particulièrement enrichie, en premier lieu sur l’histoire du luxe et de ses
grandes maisons, ensuite sur les différents procédés marketing mis en oeuvre pour la
conception des campagnes, le storytelling et le crowdsourcing par exemple. Toutes ces
techniques m’interpellent !

Mes recherches m’ont également permis de mieux comprendre le dynamisme des
réseaux sociaux que j’utilise chaque jour. Avant la lecture du livre « Marketing des
réseaux sociaux », je n’avais pas autant conscience de la puissance et de l’impact de
ces nouveaux canaux de communication, qui révolutionnent notre quotidien.

Mais par-dessus tout, ce travail m’a particulièrement éveillée à l’ère du digital et
j’espère que la passion mise dans ces écrits vous aura aussi éveillé à la beauté des
créations digitales pour le luxe.

Ce travail terminé, je suis en mesure de répondre positivement à ma question de
départ. Oui, le digital est bel et bien devenu un support de prédilection pour les
marques de luxe dans leur mode de communication. Notamment grâce au large panel
d’outils qu’il propose mais surtout pour sa précision en termes de mesure d’audience !

Ce travail soulève maintenant d’autres interrogations. On constate qu’aujourd’hui, le
digital est là, et bien là. C’est une certitude. On ne peut pas faire semblant qu’il
n’existe pas et les marques de luxe l’ont bien compris. Là où d’autres misonéistes
flairent un danger puisque l’inconnu (ou la nouveauté) fait peur, elles ont donc parié
sur cette avancée technologique sans pour autant perdre de leur splendeur.

Mais comment le digital assurera-t-il sa pérennité ? Sera-t-il encore plus présent dans
la communication, dans n’importe quel secteur ? Qui d’autre, à l’instar du luxe, peut
miser à ce point sur cette innovation ? À défaut de se rendre indispensable, le digital
saura encore nous surprendre, j’en suis certaine !

Un futur proche nous le dira, restons connectés…

Page suivante : 19.Bibliographie

Retour au menu : Le digital est-il devenu le nouveau support de communication des marques de luxe ?