1.7.4-Formes cliniques

Non classé

La toxicité du paracétamol s’exprime en général de manière aiguë, mais il arrive
qu’elle s’exprime à long terme ou de manière chronique (KUPFERSCMIDT, 2004 ;
SERAIFI, 2007).
La toxicité aiguë du paracétamol résulte de l’absorption d’une forte quantité en une
seule prise ou en plusieurs mais à intervalles entre les prises très rapprochés (PELLISSIER et
VIEL, 2000).
Dans la toxicité chronique, se manifestant de manière tardive, la majorité des cas
enregistrés sont le plus souvent des personnes à risque (personnes alcooliques, dénutries et/ou
sous certains traitements médicamenteux) et ayant consommé 5 à 6,5g de paracétamol par 24
heures et ce durant une période atteignant 6 à 8 semaines (LANE et al, 2002).

Page suivante : 1.7.5- Symptomatologie

Retour au menu : Mesure de l’impact toxique du paracétamol à doses thérapeutiques chez 11 alcooliques adultes volontaires à travers le dosage des taux de quelques marqueurs moléculaires de lésions hépatiques, et évaluation du danger encouru par deux présumés intoxiqués par ce médicament