1.4.IMPORTANCE DE L’ETUDE

Non classé

Les services financiers jouent un rôle considérable dans l’amélioration économique, sociale et politique de la condition féminine à travers le monde. Favoriser l’accès des femmes rurales au financement leur donne la possibilité d’entrer dans un processus d’autonomisation (FIPA, 2010). Et ces moyens supplémentaires participent également à l’augmentation de leur productivité agricole, au développement d’Activités Génératrices de Revenus en parallèle à leur activité de production, au contrôle des moyens de production, à la gestion des ressources naturelles, et par conséquent, cela leur permet d’assurer la sécurité alimentaire future dont elles sont les garantes.

Sur le plan théorique, l’étude va contribuer modestement à enrichir la littérature sur la microfinance en général et sur les stratégies de financement des activités des femmes rurales en particulier.

Sur le plan pratique :

- Pour le PADMIR, cette analyse va contribuer à enrichir les bases de données existantes sur l’accès aux services financiers par les ruraux, principalement par les bénéficiaires cibles du projet que sont les femmes et favoriser un meilleur ciblage de l’intervention, et une amélioration de l’impact du projet ;

- Pour les femmes rurales, la détermination des facteurs qui les empêchent de solliciter les services financiers, permettra d’améliorer la qualité des services des EMF à leur égard afin de pérenniser leur action pour le développement du bien-être social ;

- Pour l’État camerounais, les données socio-économiques de cette étude permettront de mieux affûter les politiques concernant le financement du milieu rural.

Page suivante : 1.5. ORGANISATION DU MEMOIRE

Retour au menu : ANALYSE DE L’ACCESSIBILITE DES FEMMES AUX SERVICES FINANCIERS AUPRES DES ETABLISSEMENTS DE MICROFINANCE DU RESEAU A3C