1. Suivi de l’évolution du poids corporel des animaux

Non classé

Le poids des animaux à été suivi tout au long des 7 semaines de notre étude : avant l’injection de l’alloxane (1ere semaine), pendant la phase diabétique (2eme – 4eme semaine) et durant toute la période du traitement par le décocté de Zygophyllum album (5eme – 7eme semaine). La variation du poids corporel moyen des rats des 3 lots : témoins, diabétiques non traités et diabétiques traités est représentés dans le tableau V (Chaque valeur correspond à la moyenne ± E.S.M) et illustré dans la figure 15.

Tableau V : Évolution du poids corporel moyen en grammes des 3 lots : témoins, diabétiques non traités et diabétiques traités avant et après l’injection d’alloxane et pendant le traitement.

Évolution du poids corporel moyen en grammes des 3 lots

Variation du poids corporel moyen (g) des 3 lots de rats en fonction du temps

Figure 15 : Variation du poids corporel moyen (g) des 3 lots de rats en fonction du temps.

A travers ces observations, nous notons que le poids des rats du lot témoins n’a pas subit de variation significative (p > 0.05) tout au long de l’expérience. Tandis que l’injection intra péritonéal de l’alloxane (induction du diabète) à la 2éme semaine, a entrainé un gain significatif de 15 % (p < 0.05) dans le poids corporel chez les rats du lot diabétiques non traités et ce à la dernière semaine de l’état diabétique (semaine 4) comparé au début de l’étude. Tandis que pour les rats du 3eme lot (diabétiques traités), une augmentation hautement significative de 20 % (p < 0.01) du poids corporel à été constaté 3 semaine après induction du diabète. D’autres auteurs Chaudhry et al. (2007) ; Reyes et al. (2006) ont constaté une diminution significative du poids corporel des rats rendus diabétiques par l’injection de l’alloxane, cette contradiction avec nos résultats peut s’expliquer pas le degré de l’hyperglycémie de nos rats diabétiques qui est moins importante comparé à aux travaux cités ci-dessus.

L’introduction du traitement (décocté du zygophyllum album) chez les rats du lot diabétique traités, a conduit à une augmentation hautement significative de 10 % (p < 0.01) de leur poids corporel en 3 semaines de traitement. Par contre chez les rats diabétiques non traités et qui reçoivent la solution saline, une légère perte de poids non significative (p > 0.05) à été remarqué à la fin de l’étude comparé à la 4 eme semaine.

Page suivante : 2. Étude de l’effet du décocté de Zygophyllum album sur la glycémie

Retour au menu : Effet du décocté de Zygophyllum album Coss sur le diabète et le stress oxydant associé