§ 1. Notion

Non classé

Le suzerain était celui qui, ayant conféré le fief, avait droit à l’aide du vassal. Du reste, le même seigneur pouvait être suzerain pour certains fiefs (ceux qu’il avait conférés), et vassal pour d’autres (ceux qu’il avait reçus).

Ainsi, les rois de France et d’Angleterre ont eu à diverses reprises des liens de vassalité croisés. Ce type de relations, au départ limitées à l’aristocratie guerrière, où le roi, suzerain des suzerains, attribue des fiefs à ses fidèles pour protéger plus efficacement son domaine, s’est étendu à l’ensemble de la société, les serfs, personnes attachées à la terre du seigneur, ayant un rapport de vassal à suzerain avec leur seigneur. La féodalité désigne alors une société caractérisée par la hiérarchie des personnes et des terres, le morcellement des terres et de l’autorité, la domination de la classe combattante.

Page suivante : § 2. Divergences entre Suzeraineté et souveraineté permanente

Retour au menu : DE LA SOUVERAINETE PERMANENTE DE LA R.D.C. SUR SES RICHESSES ET SES RESSOURCES NATURELLES: Examen de l’article 09 de la constitution du 18/02/2006