UNE ADMINISTRATION PUBLIQUE PERFORMANTE : un défi pour l’Etat haïtien à la croisée d’une exigence des citoyens et d’une incitation des acteurs internationaux, le cas de la modernisation de la fonction publique

Administration publique

Listes des principales abréviations
REMERCIEMENTS
INTRODUCTION GENERALE
PREMIERE PARTIE : L’Administration publique haïtienne : état des lieux non satisfaisant et
processus de réforme en vue de sa performance

Chapitre premier : Le constat de la crise d’efficience de l’Administration publique haïtienne
Section I L’Administration publique haïtienne entre le poids de la tradition et les
attentes des citoyens et des acteurs internationaux

§ 1.- Les « vieux démons » de l’Administration publique haïtienne
A. La crise de l’accessibilité et de la qualité des services publics
B. La corruption, le favoritisme et le népotisme
§ 2. – Le contexte de l’adoption de la Constitution de 1987 et la dépendance financière d’Haïti
A. Des aspirations légitimes du citoyen à des services publics de qualité
B. De la légitimité des pressions des acteurs internationaux en vue d’une Administration publique efficace
Section II : Des insuffisances de la Fonction publique et des fonctionnaires
§ 1.- Le problème de la carence de qualification des fonctionnaires et de la « faiblesse » de l’attractivité de la Fonction publique
A. La complexité du problème du « faible » niveau de qualification des fonctionnaires
B. Le problème de la « faiblesse » de l’attractivité de la Fonction publique et la fuite des cadres
§ 2. La conception de « Fonctionnaire-poids » entretenue par le secteur public et la
quasi-absence du management par objectifs

Chapitre 2 : La modernisation de la Fonction publique comme levier de performance de
l’Administration publique

Section I : Des tentatives de réforme de la Fonction publique : Vers un nouveau
modèle de management public ?

§ 1. Le cadre légal et institutionnel de la réforme : Entre tâtonnements et mutations
§2. Le processus de réforme de la Fonction publique noyé dans le processus de la
réforme globale du secteur public ?

Section II : Le bilan mitigé des différentes tentatives de réforme de la Fonction publique
§ 1.- Des efforts de structuration et de professionnalisation contrebalancés par la déperdition technique
A. La tentative de dépolitisation de l’accès à la Fonction publique et l’effort de mise
à niveau des Fonctionnaires

B. Le phénomène du « désossement » de la Fonction publique
§ 2.- Des effets du séisme du 12 janvier 2010 sur le processus de la réforme de la Fonction publique
A. La priorité accordée à la question humanitaire et le renforcement du secteur des ONG aux dépends de l’Etat
B. Affaiblissement du rendement de la Fonction publique lié à la perte en ressources
humaines et à la démotivation des survivants

DEUXIEME PARTIE: L’Etat haïtien face à l’obligation et aux contraintes de l’optimisation
effective de la Fonction publique : quelle issue ?

SECTION I : Le non-dépassement du préalable « quelle Fonction publique pour quel
modèle d’Etat ? »

§ 1. Le poids des acteurs internationaux dans les tentatives de reconceptualisation de
l’Etat en Haïti

A. La primauté de l’argument économique et l’apologie d’un modèle de gouvernance
B. Les citoyens Haïtiens et les acteurs internationaux, ont-ils la même représentation
de la modernisation de la Fonction publique ?

§ 2. La faible participation des acteurs de différents secteurs de la vie nationale dans la
conception des programmes et les aléas de l’alternance politique

SECTION II : Les obstacles de l’instabilité politique et la faiblesse du système judiciaire
haïtien face au phénomène de la corruption

§ 1. L’instabilité politique comme entrave au processus de modernisation de la Fonction publique
§ 2. La culture de la corruption dans la Fonction publique : un obstacle au processus de
modernisation et un phénomène entretenu par la culture de l’impunité

Chapitre 4 : La modernisation effective de la Fonction publique comme un
levier de performance de l’Administration : un défi relevable

SECTION I : Un investissement coordonné et soutenu des différents acteurs dans
l’attractivité de la Fonction publique

§ 1. Une Fonction publique attractive : un préalable nécessaire à la performance
A. La rénovation du modèle de gestion des ressources humaines : vers la fidélisation
des Fonctionnaires

B. Une gestion prévisionnelle des emplois et compétences et une opération de
« charme » en direction des cadres Haïtiens de la diaspora

§ 2. La modernisation de la Fonction publique : vers un projet de société
A. La participation multi-niveau des multiples acteurs de la vie nationale dans la
réforme : un gage d’appropriation

B. La coordination et la canalisation de l’accompagnement des acteurs
internationaux de la réforme : une mission difficile mais nécessaire

SECTION II : Une modernisation de la Fonction publique orientée vers la satisfaction
ultime de l’usager ou client des services publics

§ 1. Une Fonction publique renforcée et efficiente : un facteur de relégitimation de l’Etat
auprès des citoyens

A. La responsabilisation des Fonctionnaires par l’implémentation de la « culture du résultat »
B. La culture de la corruption : un phénomène à endiguer
§ 2. La « e-administration » : un levier majeur de la performance des Fonctionnaires
dans la prestation des services

A. L’usage interne et externe des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC)
B. La « e-administration » confrontée aux défis de la pauvreté : avantages et limites
CONCLUSION
Sources bibliographiques