Résumé

Non classé

Avec le développement industriel est apparu le problème des déchets métalliques dans les eaux résiduaires des usines, surtout les métaux lourds. Ces derniers présentent un danger certain sur l’environnement et la santé humaine. L’une des méthodes développée pour épurer ces eaux polluées est la phytoépuration, basée sur l’utilisation des macrophytes.

Notre travail consiste en une étude comparative entre Phragmites Australis et Typha Latifolia dans l’élimination des métaux lourds (dans notre cas le Zn) et leur accumulation dans la plante (feuilles, tiges et racines).

Les résultats ont montré que les phragmites sont plus efficaces que Typha dans l’élimination du Zn. L’accumulation de cet élément se fait beaucoup plus au niveau des tiges que des racines et des feuilles. Les quantités de Zn accumulés dans les phragmites sont supérieures à celles accumulées dans Typha Latifolia.

Page suivante : ملخص:

Retour au menu : Etude comparative entre deux plantes (Typha latifolia et Phragmites Australis) à accumuler le zinc (Zn)