Introduction

Non classé

« Ce qui m’a toujours paru important, voire l’essentiel, c’est en effet de voir. J’estime donc que mon travail doit consister à montrer. Et à donner aux autres l’envie d’y aller voir eux-mêmes et avec leurs propres yeux » Bernard Mottez (1997), sociologue.

C’est dans cet état d’esprit que j’ai choisi d’exercer le métier de guide-conférencier. C’est de cette même volonté qu’est née l’envie d’apprendre la langue des signes et d’aller à la rencontre de la communauté sourde pour travailler ensemble. C’est enfin par cette même impulsion que j’ai élu pour sujet de mémoire « Les enjeux du guidage en langue des signes ».

Il s’agit avant tout ici de partager une expérience de partage, de montrer comment montrer autrement, et de donner l’envie aux lecteurs d’entrer dans cet échange. Il s’agit également de réfléchir aux enjeux soulevés par cette démarche et aux moyens d’y parvenir.

Pour cela, il me paraît nécessaire dans un premier temps de donner une définition plus précise de la surdité : un rappel scientifique, historique et sociologique permettra de mieux comprendre notre sujet d’étude, les attentes et besoins du public visé, ainsi que les outils à disposition du guide.

Ces bases posées, il s’agit ensuite d’expliquer pourquoi et comment guider en langue des signes dans le contexte actuel ; nous verrons que les enjeux mis en œuvre par ce projet peuvent aussi bien être d’ordre professionnel que financier, et avoir un impact sur notre propre société.

Ces réflexions faites, il apparaît enfin important d’étudier plusieurs visites guidées en langue des signes afin de voir concrètement quelles techniques mettre en pratique sur le terrain, et en amont, dans la création d’une telle visite.

Page suivante : I Qu'est-ce que la surdité ?

Retour au menu : Quels sont les enjeux du guidage en langue des signes ?