Introduction

Non classé

Le commerce international correspond au libéralisme économique, soit, l’importation et l’exportation de biens et des services, le partage de licences dans d’autres pays et les investissements étrangers. Il sert à un pays de consommer à travers ses ressources propres, et d’ouvrir ses débouchés afin d’écouler sa production.

Ce type de commerce existe depuis des siècles (route de la soie), mais il connaît un essor récent du fait de la mondialisation La théorie du commerce international est fondée par les théories classiques de la branche de l’économie qui essaye de définir le commerce international.

Par ailleurs il existe un droit des opérations de commerce international, formalisé notamment par les incoterms de la Chambre de commerce internationale.
Ces deux dernières décennies, les échanges commerciaux internationaux ont évolué, plus particulièrement pour les pays développés, et pour les nouveaux pays industrialisés, favorisant la croissance de ces derniers. Les pays les moins avancés n’ont pas connu une telle hausse des échanges commerciaux internationaux.

Le volume du commerce mondial est 14 fois supérieur à ce qu’il était en 1950

Commerce extérieur de la Tunisie (Sources : Banque centrale de Tunisie)

Figure 1 Direction du Commerce Extérieur de la BIAT « Service Crédit Documentaire Export»
Afin d’assurer sa survie au sein d’un monde qui progresse avec un rythme très accéléré, les enjeux de la mondialisation présentent un défi à gagner pour notre nation. De ce fait, la Tunisie comme tout autre pays doit disposer d’une conjoncture lui permettant de soutenir et de développer son commerce extérieur pour en tirer le maximum d’avantage.

Cette conjoncture favorable est représentée par plusieurs facteurs tels que : l’infrastructure, la stabilité économique, politique et sociale, la législation en vigueur et notamment les moyens de paiement dont le rôle est crucial pour l’encouragement ou le découragement des investisseurs (exportateurs ou importateurs).

Ainsi, pour faire de ce facteur un stimulateur des opérations du commerce extérieur, les banques proposent différents moyens de règlement qui facilitent l’échange avec l’extérieur, permettant par conséquence d’apporter aussi bien à l’importateur qu’à l’exportateur les moyens, les techniques, les garanties et les supports nécessaires pour leurs opérations d’achat et de vente.
En effet, la BIAT offre aux exportateurs et aux importateurs une panoplie de produits qui leurs permettent le bon achèvement de leurs transactions avec l’étranger.

Parmi les produits, on note LE CREDIT DOCUMENTAIRE géré par la direction du commerce extérieur et sur lequel on va mettre l’accent par la suite.

- Tout d’abord, une présentation d’ordre générale de la BIAT

- Ensuite, une présentation spécifique de la direction de commerce extérieur et des différentes divisions par lesquelles je suis passé tout au long de mon stage.

- Enfin l’étude de cas pratique du crédit documentaire export tout en prenant la Banque Internationale Arabe De Tunisie (BIAT) comme support de notre étude.

Page suivante : PRESENTATION DE LA BIAT :

Retour au menu : Direction du Commerce Extérieur de la BIAT « Service Crédit Documentaire Export»