II.6.Conclusion

Non classé

La phyto-épuration semble offrir beaucoup de possibilités d’utilisation pour le traitement des rejets d’eaux usées. Il nécessaire toutefois de maitriser les paramètres de calcul pour le dimensionnement afin d’obtenir une bonne conception et faciliter la vérification des méthodes de construction des bassins de décantation. L’entretien de ce type d’installations demeure aisé dans le sens où il ne nécessite pas de personnel qualifié qui peut même être réduit à une seule personne. En outre, la technique consomme très peu ou pas d’énergie ce qui réduit considérablement les coûts d’exploitation d’autant plus que la maintenance revient à changer les filtres de décantation 1 seule fois par an alors que l’installation est assurée à vie .La technique présente aussi d’autres avantages dont le moins négligeable reste l’aspect esthétique et sanitaire car, la technique ne génère ni odeurs ni présence de moustiques, ce qui permet son installation à proximité immédiate des habitations tout en offrant des paysages agréables et variés par l’utilisation de plantes macrophytes florales.

Page suivante : Partie Expérimentale

Retour au menu : Etude comparative entre deux plantes (Typha latifolia et Phragmites Australis) à accumuler le zinc (Zn)