II.2 Influence du temps de séjour sur l’élimination de zinc sur filtres plantés et sur le témoin

Non classé

Pour l’obtention d’une solution de zinc de titre connu, nous avons préparé une solution mère de zinc dans l’eau de robinet à 100 mg/l et par dilution, nous avons ajusté le titre dont la valeur a été toujours vérifiée par Spectrophotomètre d’absorption atomique.

Nous avons effectué un remplissage de filtres avec une eau de robinet dopée de 5 mg/l de zinc. Nous avons effectué nos prélèvements dans la gamme du temps de séjour suivent (1j, 2j, 5j, 6j et 7 jours).

Les résultats obtenus sont présentés sur le (tableau II.1) et la (figure II.01). Nous ont permis d’établir les différentes courbes de variation de la concentration de zinc en fonction de temps pour les filtres plantés de Typha latifolia et de Phragmite australis et pour le témoin.

Tableau II.1: L’effet du temps de séjour sur l’élimination de zinc sur les filtres plantés et sur le témoin ;C0= (5 mg/l)

L'effet du temps de séjour sur l'élimination de zinc

 

L’effet du temps de séjour sur l'élimination du zinc sur les filtres plantés et sur le témoin

Figure. II.01 : L’effet du temps de séjour sur l’élimination du zinc sur les filtres plantés et sur le témoin

Rendements d'élimination du zinc sur les filtres plantés et le témoin en fonction du temps de séjour

Figure. II.02 : Rendements d’élimination du zinc sur les filtres plantés et le témoin en fonction du temps de séjour

L’examen des courbes obtenues permet de noter que l’élimination du zinc en présence des plantes est en général supérieur à celle du témoin avec une prédominance nette de la plante phragmites australes par rapport au typha les meilleurs rendements obtenus après 7jours de contact sont de l’ordre de 91.70% et 85% respectivement pour les phragmites et typha, par contre on a observé une élimination moyennement faible pour le témoin qui est de 47.86% (Figure. II.02).Malgré l’absence des nutriments dans les eaux de robinet les plants ont prouvés leurs performances à éliminer le zinc.

Cette élimination se fait par deux processus le premier, confirmé par le témoin est dû à l’intervention de l’oxygène de l’air le deuxième est dû à l’apport supplémentaire d’oxygène des racines (Moorhead et Reddy, 1988 et Gerald, 1993).

Page suivante : II.3 L'effet épuratoire des plantes en fonction de la densité

Retour au menu : Etude comparative entre deux plantes (Typha latifolia et Phragmites Australis) à accumuler le zinc (Zn)