I.4.Description du spectrophotomètre d’absorption atomique

Non classé

On a utilisé pour le dosage du zinc et du cuivre un spectrophotomètre d’absorption atomique à flamme de type A.A-6200 (ATOMIC ABSORBTION FLAMME CUISSION) de marque SHIMADZU5 (figure I.05).

I.4.1.Principe de fonctionnement :

La solution à étudier est pulvérisée dans une flamme ou elle est transformée on vapeur atomique .On envoie sur ces vapeur une radiation caractéristique des atomes à doser (longueur d’onde de la raie de résonance le plus souvent) qui est produit par la source qui est généralement une lampe a cathode creuse contenant l’élément à doser .La radiation est absorbée par le cathodique correspondent (figure I.05). Ainsi les résultantes s’affichent sur l’écran sous forme graphiques et données (absorbances et concentrations).En pratique, on compare les absorbances obtenues pour des solutions étalons et la solution à doser dans les mêmes conditions l’intensité de l’absorption dépend directement du nombre de particules absorbant la lumière selon la loi de Beer Lambert

Spectrophotomètre d'absorption atomique

Figure I.05 : Spectrophotomètre d’absorption atomique

Page suivante : I.5 Dosage de zinc

Retour au menu : Etude comparative entre deux plantes (Typha latifolia et Phragmites Australis) à accumuler le zinc (Zn)