I- MENACES SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE A YOUPWE

Non classé

La diversité biologique selon la convention sur la biodiversité qui s’est tenue le 5 Juin 1992 à RIO est « la variabilité des organismes vivants de toute origine y compris les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et les complexes écologiques dont ils font partie ». Elle se définit au sens large comme la variété et la variabilité des gènes, des espèces, des populations et des écosystèmes. On distingue en général trois niveaux de biodiversité : La biodiversité des gènes, celle des espèces, et celle des écosystèmes. L’écosystème de mangrove de Youpwe présente une variété et une variabilité d’espèces végétales, faunique et halieutiques. Mais cette biodiversité est en proie à des menaces sans précédant qui s’observent sur plusieurs plans.

I.1- Régression du couvert végétal et la disparition des espèces végétales à Youpwe

L’expansion humaine et la diversification des activités socio-économiques à Youpwe se font aux dépens de la mangrove qui régresse progressivement. Ainsi depuis l’occupation humaine de la zone marginale de Youpwe dès les années 1978, l’on assiste à l’éradication quasi-totale de la végétation naturelle. La végétation naturelle de Youpwe qui est la forêt de mangrove est remplacée par l’habitat et des espèces non endémiques. Cette situation est due à la baisse de la nappe phréatique qui affecte profondément les espèces végétales hydrophiles.

L’examen des photographies aériennes de la mission 66-67 NB 32 VIR de Institut national de cartographie (INC), ainsi que l’examen de la couverture aérienne 2003 de la zone Youpwe – aéroport dont nous nous sommes procurés à la communauté urbaine de Douala, complétés par les enquêtes de terrain révèlent que de 1967 à 2005 le couvert végétal de Youpwe a connu une régression drastique. Alors que la mangrove représentait une superficie de 130 ha en 1967, cette formation végétale ne représente plus 124 ha en 1978, et 120 ha en 1985.

Entre 1990 et l’an 2005, la déforestation de la mangrove a pris une proportion alarmante l’augmentation rapide de la population a entraîné la conquête de nouvelles terres par des défrichements qui ont gagné des secteurs marginaux. Cela a entraîné le rétrécissement de la mangrove. Ainsi le couvert végétal est passé de 110 ha en 1990, à 95 ha en 2000, pour enfin se situé 85 ha de nos jours. Inversement la superficie de l’espace humanisé s’accroissait à un rythme accéléré notamment au cours de la dernière décennie.

En trois décennies, Youpwe a perdu 35% de son couvert végétal. Soit environ 1.6 ha de forêt de mangrove l’an. L’urbanisation, la coupe du bois d’énergie et l’extraction du sable dans les carrières sont les principaux facteurs de la régression du couvert végétal à Youpwe. Contrairement à la coupe sélective du bois pour des fins énergétiques et artisanales qui favorise la régénération, l’urbanisation et l’extraction du sable ont des répercussions néfastes sur la survie de la mangrove à Youpwe.

L’extraction du sable et du gravier au regard des quantités qui sont prélevées à Youpwe (2000 m3 de sable / mois), présente une très grave menace pour la mangrove. Non seulement l’ouverture des carrières dans la mangrove décime une belle proportion de la végétation, mais aussi la permanence de cette activité n’est pas favorable à la régénération. L’évolution horizontale des carrières empiète la survie de la mangrove. D’après les photographies aériennes et les enquêtes de terrain, il ressort que c’est environ 1.5 ha de mangrove qui a disparu du fait de l’extraction du sable à Youpwe.

Par ailleurs, la coupe sélective du bois d’énergie bien que favorisant la régénération a néanmoins un impact négatif sur la végétation. Cet impact s’illustre par une disparition de certaines espèces de la mangrove à Youpwe. Ainsi sur la cinquantaine d’espèces inventoriées une dizaine a tendance à disparaître à cause de leur surexploitation. De nombreuses familles de mangrove sont dans un état de vulnérabilité sans précédant. La famille des rhizophoracée (rhizophora racemosa et rhizophora harrinosii leechman) est la première famille de mangrove qui tend à disparaître de Youpwe. Les rhizophoracée sont surexploités à cause de leur structure. Ce sont des espèces ligneuses ou arbres moyens.

La deuxième famille de mangrove menacée à Youpwe est celle des fabaceae. Cette famille de mangrove est constituée de ptérocarpus oxystigma mannii arms et guibourtsia demensei. Dans le même ordre d’idée, la famille d’avicenniaceae représentée par avicennia germinans Linn constitue la troisième famille de mangrove menacée d’extinction dans le périmètre immédiat de Youpwe.

Au total les trois familles de mangrove susmentionnées à savoir les rhizophoraceae, les fabaceae et les avicenniaceae deviennent de plus en plus rares à Youpwe au point où les exploitants de ces espèces sont obligés de traverser la crique Docteur à la recherche de ces espèces utilisées pour les besoins énergétique, artisanaux, et pharmacologiques. A Youpwe, il n’y a pas que les espèces floristiques qui disparaissent. La faune terrestre et aquatique est aussi menacée de disparition.

Planche n°3 : Recherche du bois d’énergie, défrichements, urbanisation à outrance à Youpwe :

Recherche du bois d’énergie, défrichements, urbanisation à outrance  à Youpwe

Cliché MOUTILA BENI, Août 2009.

Quelques causes premières de la disparition des espèces ligneuses à Youpwe.

I.2- Raréfaction et disparition de la faune et des ressources halieutiques à Youpwe.

L’anthropisation poussée de Youpwe a contribué au dysfonctionnement de l’écosystème de cette localité. L’assèchement des marais, la réduction de la nappe phréatique suite aux grands travaux d’aménagement a eu pour conséquence l’extinction de la végétation au profit de nouvelles espèces. La destruction de la mangrove considérée comme l’habitat naturel de certaines espèces animales endémiques a provoqué leur migration vers des sites plus sécurisants.

Ainsi de nombreuses espèces relevant de la faune terrestre autrefois nombreuses dans la forêt de mangrove de Youpwe, sont devenues rares et même introuvables. Selon une enquête réalisée auprès des pêcheurs et des populations, certaines espèces à l’instar des crocodiles, des boas, des lamantins, des antilopes ont totalement disparu de Youpwe. Par contre, des espèces telles que les tortues, et les singes, bien qu’elles soient en nette diminution sont encore présentes dans la forêt de mangrove autour de Youpwe.

Tableau n°15: Espèces fauniques en voie ou en disparition à Youpwe

Espèces fauniques en voie ou en disparition à Youpwe

Source : Enquête de terrain, (juin 2008)

FR : Faible risque ; ME : Menacé d’extinction; DCE : En danger critique d’extinction, EES : Eteint à l’état sauvage

La disparition de nombreuses espèces fauniques à Youpwe n’est pas due à une chasse abusive, mais à la destruction de l’habitat naturel des animaux. Du reste quel est l’état des lieux des ressources halieutiques à Youpwe ?

Tout comme la faune terrestre, la faune ichtyologique et les ressources halieutiques dans la localité de Youpwe sont menacées de disparition à cause des multiples activités des hommes exercées dans la zone. En effet, la coupe des palétuviers sur les berges des cours d’eau et l’extraction du sable perturbent l’habitat de nombreuses espèces de poissons notamment les pélagiques qui vivent dans les eaux littorales peu profondes. Aussi la coupe abusive des palétuviers sur les berges détruit les œufs de poissons nouvellement pondus. Cette situation n’est donc pas favorable à la reproduction des espèces de poisson. Par conséquent, on assiste à une disparition de certaines familles de poisson autour des eaux de Youpwe, obligeant les pêcheurs à aller plus loin.

Une enquête réalisée auprès des pêcheurs et du poste de pêche de Youpwe portant sur les espèces en voie de disparition révèle que certaines espèces pélagiques à l’instar des aloses et certains Ariidae comme le « mâchoiron » deviennent de plus en plus rare autour de Youpwe. Même si parfois ces espèces foisonnent sur le marché, elles sont recherchées et capturées à des centaines de kilomètres de Youpwe notamment dans les campements comme Yoruba Makole, Kombo Mukoko, Takele, Badangue et Yoyo.

Tableau n°16 : Espèces de poissons en voie de disparition dans les eaux autour de Youpwe

Espèces de poissons en voie de disparition dans les eaux  autour de Youpwe

FR =Faible risque ; ME = Menacé d’extinction, DCE = Danger critique d’extinction

Source : Enquêtes de terrain, (juin 2008)

Les investigations menées auprès des pêcheurs de Youpwe indiquent que la diminution et la disparition de la faune ichtyologique sur les eaux du Wouri notamment autour de Youpwe ne sont pas relatives à une surpêche ou à l’utilisation des techniques abusives de pêche. Selon les pêcheurs de Youpwe, la disparition du poisson des eaux de Youpwe est liée à la présence massive des habitants sur les rives, aux bruits engendrés par les activités humaines et à d’autres formes de pollution. Quelles que soient les causes de la disparition des ressources halieutiques dans les eaux du Wouri autour de Youpwe, il demeure une certitude que le poisson se fera de plus en plus rare si aucune mesure n’est prise pour s’attaquer aux causes de la destruction de la biodiversité. Dores et déjà les effets pervers de la destruction de la mangrove et de l’occupation spontanée des terres sur les zones non aedificandi engendrent des contraintes sociales et économiques à Youpwe.

Page suivante : II– CONTRAINTES SOCIALES ET ECONOMIQUES LIEES A L’OCCUPATION HUMAINE DE L’ESPACE A MANGROVE

Retour au menu : PRESSION ET DYNAMIQUE DE L’ESPACE COTIER A MANGROVE DE YOUPWE(DOUALA)