Conclusion

Non classé

A travers ce travail nous avons pu voir les forces, faiblesse, évolution et perspectives de et pour l’Indonésie. Nous avons pu constater que le pays marqué par son histoire a su résisté de manière honorable à la récente crise mondiale et que le pays se stabilise aussi bien politiquement qu’économiquement. Ces progrès nous révèlent en partie le potentiel qu’a le pays à gravir les échelons en termes de puissance mondiale. Afin de répondre à notre problématique se demandant si l’Indonésie avait la capacité de devenir une nouvelle puissance mondiale et comment était-il judicieux de s’y implanter nous avons défini plusieurs parties.

Grâce à une analyse PESTEL, nous avons pu identifier les forces du pays : la volonté du gouvernement d’améliorer le climat local et à pouvoir intégrer de manière stable et sur le long terme la scène internationale et de se libéraliser. Le marché Indonésien représente un énorme potentiel de par le nombre de consommateurs et l’essor de la classe moyenne et ses ressources. Le pays est situé en Asie du Sud Est, une région prometteuse pour la globalisation des échanges.

Des étude de cas nous ont démontrer le potentiel du pays et l’intention ferme des entreprises de s’y implanter et nous avons pu voir en troisième partie l’évolution positive du pays, les facteurs d’influence du marché et les manières de s’y implanter.

Des progrès sociaux et économiques majeurs ont été réalisés au cours de la dernière décennie écoulée néanmoins un certain nombre de réformes institutionnelles et de changements politiques sont nécessaires. Le gouvernement en est conscient et a déjà fait de nombreux efforts mais maintenant il doit trouver un équilibre entre maintenir son peu d’endettement et continuer à financer ses infrastructures actuellement très insuffisantes. Il doit aussi améliorer la coordination entre les autorités nationales et locales et poursuivre les incitations et l’assouplissement des obstacles à l’investissement direct étranger.

Il est nécessaire pour le gouvernement d’accélérer sa lutte contre la pauvreté qui touche encore cette année un pourcentage de 11,7% d’indonésiens. Il devrait instaurer une forme d’assurance chômage.

Le pays offre d’immenses opportunités aux exportateurs étrangers dont les marchés traditionnels stagnent en raison des problèmes actuels. Si on se reporte seulement quinze ans en arrière l’Indonésie était ignorée voir mésestimée. Qui en France pouvait situer sur la carte ce pays ou même le relier à Bali? Juste avant la crise de 1997 le ministre des affaires étrangères Mr de Charrette en visite à Jakarta devant un parterre de consultants français avait longuement détaillé les rapports de la France avec les pays du monde en passant par l’Afrique, les pays du Moyen –Orient, la Chine, le Japon etc. pour confirmer que l’Indonésie n’était qu’à une place accessoire dans les préoccupations du gouvernement français. Cela n’est plus le cas aujourd’hui.

Ce mémoire a eu pour objectif de faire un état des lieux du pays et pourra aider les entreprises ou praticiens à améliorer leurs connaissances de ce marché et comprendre ce pays et ses atouts.

L’Indonésie a encore un long chemin à faire pour se rapprocher des dragons mais elle en possède les atouts, dans les années qui viennent si des problèmes politiques ou religieux n’interviennent pas, il est certain qu’elle continuera à nous étonner. Cependant le pays est encore loin d’avoir le niveau d’un pays développé et on peut se demander si le pays atteindra ses objectifs.

Page suivante : Bibliographie

Retour au menu : L’INDONESIE, UNE NOUVELLE PUISSANCE ECONOMIQUE ?