CONCLUSION

Non classé

Les statistiques recueillies à partir de l’enquête nationale sur le travail des enfants au Bénin ont procuré un certain éclairage sur le phénomène des travaux dangereux. Elles mettent en évidence l’ampleur des travaux dangereux des enfants, relèvent le profil de ces enfants et soulignent l’interférence des caractéristiques individuelles, sociales et géographiques dans la soumission des enfants aux travaux dangereux. Nous avons travaillé sur un échantillon de 2909 enfants économiquement actifs.

Les données montrent que les enfants astreints aux travaux dangereux sont aussi bien des filles que des garçons. Les enfants les plus astreints résident dans les départements du Zou et des Collines. Par ailleurs, la religion du chef de ménage est liée à l’astreinte des enfants aux travaux dangereux. En effet, 81% des enfants vivant dans des ménages animistes effectuent des travaux dangereux.

S’agissant des facteurs qui obligent les enfants à effectuer des travaux dangereux, notre étude a révélé que ce sont les enfants de 10 à 14 ans qui sont les plus astreints aux travaux dangereux. D’autre part, l’impact du lien de parenté est déterminant dans les travaux dangereux, car les enfants des chefs de ménages comparativement aux petits fils et aux enfants des autres parents de ceux-ci, ont 47% de chance de ne pas être soumis aux travaux dangereux.

Enfin, cette étude contribue au débat sur les estimations statistiques des travaux dangereux. Cependant, ce document ne fait pas ressortir les conditions dans lesquelles travaillent les enfants et les différents travaux qu’ils effectuent. Aussi, n’avons-nous pas pu analyser l’effet du niveau d’instruction du chef de ménage sur l’exercice d’une activité dangereuse. De plus, nous n’avons pas pu analyser l’influence du revenu que perçoivent les enfants sur la soumission aux travaux dangereux et n’avons pas considéré les enfants inactifs dans nos analyses.

Ce sont autant d’éléments d’approfondissement de ce sujet d’amélioration de la situation sociale des enfants. Ainsi, les études ultérieures peuvent faire les estimations économétriques à l’aide d’un modèle à variable dépendante polytomique.

Page suivante : REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Retour au menu : Les déterminants de l’astreinte des enfants aux travaux dangereux au Bénin