Conclusion

Non classé

Les immigrants nigérians vivant dans la commune de Pobè vivent dans un cadre géographique qui leur est favorable. Ils s’illustrent dans le secteur tertiaire notamment le commerce à travers la vente des pièces détachées et pneumatiques, de matériels électriques et d’éclairages, des appareils électroniques et électroménagers, des portables et accessoires ainsi que des divers. Plusieurs raisons expliquent leur immigration dans la commune. Les principales causes sont d’ordres historiques, démographiques et économiques.

On retient que la raison économique est le motif principal dans la mesure où 96,25 % sont des migrants économiques. Le groupe socio-culturel Ibo est majoritaire dans la communauté des Nigérians présent dans la commune.

Dans l’exercice de leurs activités, les immigrants mettent en place un système organisationnel qui permet d’assurer la formation aux nouveaux immigrants et de les accompagner dans la mise en place de leurs micro-entreprises. Ils se sont également constitués en réseau d’affaire en vue de s’approvisionner en stock, limiter les tracasseries douanières et contourner les circuits douaniers. Les commerçants nigérians ne sont pas inscrits au registre de commerce, seulement 16,87 % dispose d’attestation provisoire tenant lieu de carte professionnelle de commerçant valable pour deux ans. Ils exercent par conséquent dans le secteur informel.

Toutefois la majorité de la population se dit satisfait des prestations des Nigérians. Pour de nombreux clients, l’installation des Nigérians dans la commune constitue un marché de proximité mais également une opportunité de recette pour la commune.

De nombreux problèmes entravent le bon déroulement des activités des immigrants au nombre desquels le coût élevé des tarifs douaniers. Ce qui les amène parfois à contourner les circuits douaniers. De même le coût élevé des taxes et impôts, ainsi que la concurrence avec des autochtones qui s’illustrent progressivement dans le même secteur d’activité que les immigrants.

Pour que la mairie puisse tirer le maximum de revenu de l’immigration des Nigérians, il faut le recensement des immigrants exerçant dans la commune, l’inscription de ceux-ci au registre de commerce ainsi que l’organisation des séances d’information et de formation à leur intention.

Dans le cadre des prochains travaux de recherche, il sera procédé à l’approfondissement des connaissances sur l’immigration des Nigérians dans le département du plateau notamment dans la commune de Kétou.

Page suivante : Références bibliographiques

Retour au menu : ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES DE L’IMMIGRATION DES NIGERIANS DANS LA COMMUNE DE POBE