Avant-Propos

Non classé

Ce travail s’inscrit dans le cadre d’un mémoire de fin d’étude de Master professionnel. Il est intitulé «Application de la Télédétection spatiale pour l’évaluation de la dégradation des ressources naturelles : cas des sols de la région de Kaolack située sans le Bassin arachidier du Sénégal» ; et sanctionne deux années d’étude en Environnement et un stage dans un département d’Environnement et de Géomatique.

Il est certes le fruit d’efforts cumulés durant deux années d’études et de recherches, mais aussi il consacre la solide formation le renforcement de capacités continuel et le soutien qui nous ont été accordés gracieusement depuis de nombreuses années par des universitaires et chercheurs émérites, des collègues, des parents et amis à qui nous devons reconnaissance et remerciements.

Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude et nos sincères remerciements à :

- Pr Mady NDIAYE, Département de Biologie Animale (FST) ;
- Dr Souléye WADE (Ingénieur Géologue et des Mines/Expert Télédétection, Directeur Laboratoire de Télédétection Appliquée (LTA/IST)
- Dr Fary DIOME, Pédologue à l’Institut des Sciences de la Terre (IST) ;
- Dr Abdoulaye DIOP, Responsable du Master CB2A, Département de Chimie (FST) ;
- M. Déthié Soumaré NDIAYE, forestier, spécialiste des questions de dégradation, Centre de Suivi Ecologique (CSE) ;
- feu Dr Mamadou KHOUMA, Dr. Thierno NDOUR et M. Ndongo SENE, respectivement agronome, géographe et pédologue, Cabinet Idev-ic (ex SENAGROSOL CONSULT).

L’approche utilisée pour traiter de la dégradation des sols dans la région de Kaolack a requis l’appui du Cabinet Idev-ic structure dotée d’une longue expérience en matière de suivi des ressources naturelles. Nous remercions son Directeur Général M. Mamadou DAFFE, pour nous avoir accueilli dans sa structure et pour toute la sympathie qu’il nous a toujours témoignée.

Nous remercions les Directeurs de Département, M. Ousseynou DIOP (DEGE), M. Ndongo SENE (DAIE), Mme Aïssatou DIOP (DEES), Mme SOW (DACF).

Nous étendons ces remerciements aux responsables d’Unité : Mlle Astou GUEYE (UCM), M. Mamadou THIAM (UQCM).

Nous tenons à présenter aussi nos très sincères remerciements à tous les autres collègues d’Idevic : M. Kéléfa SANE, Mme Bigué DIOP NDIAYE, M. Jean Pierre FALL, M. Ndiaga DIOP, M. Ayib DAFFE, Mlle Khady THIAW, Mme Aïda Boye DIOR, Mme DIAKITE, M. Moussa NDOUR, M. Aly BA, M. Antoine Diokel THIAW, Mme Fama Diagne SECK, M. Hassane BADJI, Mme Henriette BALDE, Mlle Kany DIAITE, M. Khalifa DIA, M. Mamour BA, M. Mansour DIEYE, Mme Marie Joseph Kital TOUNKARA, M. Moustapha BADJI, M. Moustapha SAMB, Mme Oumou Kane WADE, M. Romain NDIAYE, M. Sadibou DJIBA, Mme Sadio NIANG, M. Matar SARR.

Nos remerciements s’adressent aussi aux techniciens de surface: M. Kalipha DIEDHIOU, M. TOUNKA, M. BALDE et Mlle Pauline, aux vigiles M. Arona CISSE, M. MANE et M. DIEDHIOU ainsi qu’aux chauffeurs : M. Amadou SEYE, M. Mbeugne FAYE, M. TRAORE appelé affectueusement «Pa TRA», M. Abdou KARE, Mactar DJIGO et M. Abdou TRAORE.

Nous tirons chapeau à ces derniers du fait de leur professionnalisme. Avec eux, nous avons parcouru la quasi-totalité du pays et avons partagé beaucoup de moment de solidarité et de complicité durant nos travaux de terrain.

A feu Dr. Khouma, nous disons un très grand merci. Il nous a fait l’honneur de bien vouloir nous accompagner et de nous orienter dans le choix du sujet et durant nos travaux du temps de son vivant. Ainsi, nous avons eu par cette opportunité la chance de connaître une personne de très haute qualité. Voilà quelqu’un de qui nous avons beaucoup appris durant ces trois années. Ses qualités personnelles ont beaucoup attiré notre attention : rigueur dans le travail, attentif, discret et ouvert, intellectuellement et scientifiquement très productif. Malheureusement il a été ôté à notre affectation avant la fin de nos travaux. Une fois de plus nous lui adressons notre profonde gratitude et nos sincères remerciements pour les bons conseils et les orientations qu’il nous a
accordés et prions pour le repos de son âme.

Nous disons notre profonde reconnaissance à M. GOTO, chef du Projet de Renforcement des Capacités pour le Contrôle de la Dégradation des Terres et la Promotion de leur Valorisation dans les Zones Dégradées (CODEVAL) qui a bien voulu nous autoriser à utiliser les images satellitaires acquises dans le cadre du projet CODEVAL.

Qu’il nous soit permis de remercier et de citer, tous les enseignants intervenant dans le Master : Pr O. GUEYE (Chimie de l’eau et de l’atmosphère), Pr BASSENE (Extraction), Pr K. DIARRA (Outils Statistiques et Méthodologies de recherche), Pr SY (Pharmacologie), M. NDIAYE (Chimie Organique), Dr NDIR (Démarche Qualité et Système de Management de la Qualité), Mrs SENE et THIOYE (Etudes d’Impact Environnemental et Social et Audit Environnemental), Pr CAMARA (Propriété intellectuelle), M. SOW (Techniques de Communication), Pr DIEYE (Immunologie), Pr NDOYE (Microbiologie), M. DIOME (Pédologie), M. FALL (Ecotoxicologie), M.THIAM (Biochimie), M. GAYE (RMN), M. Bara NDIAYE (Chromatographie), M. S. DIOP (Hydrochimie, Pollution et Traitement des eaux), M. A. K. DIOP (Spectrophotométrie), M. FAYE (Microbiologie), M DIEYE (Pesticides), Dr S. NDIAYE (Statistiques et Techniques d’échantillonnage), M. C. DIOP (Infrarouge), M. COLY (Fluorescence), M. A. DIOUF (Droit de l’environnement), M. M. DIOP (Gestion de projet), M. O. DRAME (Développement Durable), M. FAYE (Microbiologie alimentaire).

Si aujourd’hui, nous nourrissons un amour profond pour l’Environnement, c’est en grande partie grâce à eux. Nous remercions le professeur Oumar GUEYE, Laboratoire de Chimie minérale et analytique de la Faculté des Sciences et Technique (LACHIMIA), membre de l’Ecole doctorale Physique, Chimie, Sciences de la Terre, de l’Univers et de l’Ingénieur (PCSTUI) de l’UCAD, actuel Recteur de la Seconde Université de Dakar, le Dr Seybatou DIOP de l’Institut des Sciences de la Terre (IST) et Ousseynou DIOP, Directeur du Département Environnement et Géomatique du Cabinet Idev-ic. Nous leur manifestons ici notre sincère reconnaissance et prions pour qu’ils poursuivent leur magistère et carrière professionnelle pendant encore plusieurs années.

A M. Abdoulaye DIOP, nous adressons encore une fois nos sincères remerciements. Durant les deux années que nous avons passées avec lui, nous n’avons cessé de constater les efforts qu’il consentit sans relâche pour placer le Master CB2A parmi les meilleurs à l’Université. Il s’est montré tout à fait disponible à notre endroit. Nous adjoignons à ses remerciements tous ses collaborateurs.

Que soient remerciées, ici, toutes les personnes rencontrées dans la région de Kaolack qui ont bien voulu accepter de nous recevoir et de discuter avec nous de leur perception sur la problématique de la dégradation des terres, sur les zones touchées par le phénomène, et sur des actions de lutte qui sont menées. Nous citerons M. KIDIERA, Inspecteur de l’REF, M. SENE, Directeur de la DRDR, M. NGOM, Directeur adjoint de l’INP de Ndiafatte, M. CAMARA, Coordinateur régional du PAPIL, M. NDONG, Adjoint au Conseil régional de Fatick, M. Abdoul MBAYE, agent technique à l’ISRA.

Nous remercions vivement Drs Isabelle NIANG, UCAD et Ibrahima MBAYE, Université régionale de Ziguinchor pour les précieuses observations qu’ils nous ont adressées.

Nous réservons une mention spéciale à MM. Vincent TURMINE (UNICEF), ACLASSATO Florent (Université Sherbrooke) et Mohamed CHOUCHANE (NGI-Maghreb) avec qui nous avons eu des échanges fructueux sur le plan technique.

Si cette étude a connu son épilogue c’est parce que nous avons aussi bénéficié du soutien d’amis et de parents soucieux de notre avenir.

Nous remercions particulièrement le Dr Thierno NDOUR qui s’est toujours comporté de manière fraternelle envers nous et a constamment usé de tous ses moyens pour nous offrir l’opportunité d’atteindre un niveau de compétence et de réussite toujours plus élevé.

Nous réservons une mention spéciale à Ababacar NDAW qui a un moment donné de notre parcours professionnel nous a permis de bénéficier de renforcement de capacités inestimable.

Nous pensons à tous nos amis d’enfance Abdoulaye DIAGNE, Ibrahima MBAYE, El Hadji GAYE, Mbaye DIENE, Mouhamadou GUEYE, Pape THIAM, Papa Ibrahima THIAM, Malick
THIAM, Adama THIAM, Baye Baye NDONG, Maodo NDONG.

Nous pensons aussi à tous nos camarades du Master CB2A : Cheikh KONE, Annette MBENGA, Aboulaye DIOP, NDOUR, Birane DIOP, DIABY, DIOSSY et Anna, à nos amis de la DTGC, Moustapha NDOUR, Ibrahima NDIAYE, Ousmane DIOUF, Gallaye DIOUF, COLY, Madickou SARR, à Mandiaye NDIAYE de la DAT, à tous mes amis de l’Association Sénégalaise de l’Information Géographique (ASIGEO), à mes amis du Centre de Suivi Ecologique (CSE), Assize TOURE, Directeur Général, Souleymane DIOP, Almamy WADE, Ndeye Penda SARR, Dieynaba SECK à Pape Moustapha CAMARA et à Samba NDAW du PROGEDE nous disons un grand merci.

Nous accordons une mention spéciale à notre très chère maman Aminata GUEYE qui a toujours compris nos objectifs et a de tout le temps prié pour nous, à notre épouse Fama THIAM qui a eu entière confiance en nous.

Nous remercions chaleureusement nos soeurs, Aïcha GUEYE, Bassa GUEYE, Maréme THIAM et Sokhna GUEYE ainsi que leurs charmants époux.

Nous remercions du fond du cœur nos jeunes frères Cheikh Amar GUEYE et Khadim GUEYE qui nous ont témoigné de leur respect et soutien sans faille.

Page suivante : Résumé

Retour au menu : Application de la Télédétection aérospatiale pour l’évaluation de la dégradation des ressources naturelles : cas des sols de la région de Kaolack située dans le Bassin arachidier du Sénégal