5.2 Résultats divergeants de ceux de SOGREAH

Non classé

5.2.1 Paramètres morphologiques

Les paramètres morphologiques que sont la surface, la longueur et la pente diffèrent de l’étude SOGREAH à l’étude HEA. En effet, SOGREAH a optée pour un bassin versant descendant jusqu’à la commune de Gouze alors qu’HEA c’est arrêtée à la commune de Mont. La surface variant, la longueur et la pente du cours d’eau varient également.

5.2.2 Coefficients de ruissellement

SOGREAH a optée pour un coefficient de ruissellement de 0,35 compte tenu de la couverture végétale des bassins versants principaux. HEA opte pour un coefficient de 0,33, la différence entre ces deux coefficients est négligeable.

5.2.3 Temps de concentrations

SOGREAH a calculée un temps de concentration 5,4 heures pour le bassin versant de l’Henx, à l’aide de la formule de PASSINI dont le domaine de validité s’appliquerait à des bassins dont la surface est supérieure à 40 km². HEA a confrontée 3 formules de temps de concentration qui sont VENTURA (Ray), TURRAZA et Ven Te CHOW. Ces formules ont un domaine de validité variant de 0,1 à 20 km² (1 à 2000 hectares). On obtient des temps de concentration allant de 2,19 à 4,58 heures. Sachant que ces valeurs sont considérées comme limites (trop faibles ou trop importantes pour coller à la réalité), nous avons optés pour des valeurs intermédiaires qui sont 2,8 et 3,8 heures.

5.2.4 Débits décennaux

SOGREAH calcule le débit de fréquence décennale Q10 via 3 méthodes différentes :

- CRUPEDIX : 11,8 m ³/s
- La méthode RATIONNELLE : 10,2 m³/s
- La méthode SOGREAH : 8,8 m³/sec

Le débit de crue de fréquence décennale retenu est 11,5 m³/s.

Dans le cadre de cette étude, Q10 a été calculé avec la méthode rationnelle et permet d’obtenir des débits de 10,9 m³/s pour un Tc de 2,8 heures et 8,8 m³/s pour un Tc de 3,8 heures.

Au vu des bassins versants étudiés, les résultats obtenus pour chacune des deux études se recroisent et sont cohérents.

5.2.5 Débits Centennaux

Le débit centennal obtenu par SOGREAH est de 20 m³/sec et est calculé à partir du rapport b = Q100/Q10. Ce rapport est de 1,8 pour la région du Béarn. Pour rappel, l’Etude de la Synthèse des Crues en France au débouché des bassins versants de 1 à 100 km² a mis en évidence ce rapport de Q100/Q10 = 1,8.

Le débit décennal calculé par HEA a été calculé grâce à la méthode du GRADEX et met en évidence des débits de 24,2 m³/s pour un Tc de 2,8 heures et de 20,70 m³/s pour un Tc de 3,8 heures.

Les différences sont dues en partie au fait que la méthode SOGREAH est basée sur l’étude de crues ayant eu lieu en Béarn jusque dans les années 1990. Sachant que la mesure fiable de crues centennales était limitée et encore moins fréquente que de nos jour (nombre et mesures moins fiables). Ce coefficient doit faire l’objet d’un ajustement avec des données plus récentes.

La méthode utilisée par HEA est basée sur des données de pluies connues, récentes qui vont permettre une estimation statistique des débits de crues centennaux.

Il est évident que les deux méthodes sont discutables et qu’elles présentent toutes deux une part d’incertitude que seule des mesures in situ et/ou post crue peuvent corriger.

Page suivante : 5.3 Critiques

Retour au menu : Etude Hydraulique préalable à la conception d’un ouvrage écrêteur de crue