4.4. La maitrise des charges opérationnelles

Non classé

Considérant la spécificité de l’activité de microfinance, les ISFD doivent adopter une politique de rationalisation des charges en vue de demeurer très compétitives. Cela peut passer par plusieurs techniques. Etant donné que la part la plus importante des charges d’une institution est composée des charges salariales, les institutions de microfinance ne doivent pas avoir un nombre élevé du personnel administratif au détriment des agents de terrain. De surcroît, les agents de terrain doivent être très productif tel que le recommande les normes internationales.(29) La mise en place de contrat de performances et des autres mesures d’encouragement est très importante à ce niveau.

29 250 à 500 clients par agents de crédit.

Page suivante : 4.5. La protection des consommateurs

Retour au menu : SCHISME DE LA MICROFINANCE : Problématique de l’atteinte de l’autosuffisance opérationnelle par les institutions ciblant les personnes à faible revenu