4.1.4. La grille d’analyse

Non classé

Pour analyser proprement dit le corpus (paragraphe 4.2) en nous référant systématiquement à certaines parties du discours des informateurs, nous avons besoin d’un outil qui répertorie concrètement leurs propos.

Ainsi, à partir du travail de thématisation précédent, nous pouvons maintenant associer à chaque thème tous les énoncés ou unités de signification qui y font référence : « Une unité de signification est une phrase ou un ensemble de phrases liés à une même idée, un même sujet, ou si l’on veut, à un même thème »
(Mucchielli, 2008 : 169).

Nous obtenons ainsi un tableau qui comprend les thèmes principaux que sont les trois hypothèses, ainsi que les thèmes subsidiaires et les sous-thèmes qui correspondent à des manifestations observables appelées indicateurs :

« L’indicateur est une manifestation observable d’un concept ou d’une variable entendue au sens de facteur défini en termes abstraits. Il peut s’agir d’un comportement verbal, non verbal ou de toute chose qui indique la présence de la variable étudiée. » (Chauchat, 1985 : 181)

Ces indicateurs peuvent être prévus, à l’instar des représentations sociales, ou induits à la lecture du corpus. Ils se manifestent aussi différemment, selon plusieurs variables.

Ainsi, à partir de chaque hypothèse (H1, H2, H3), nous avons extrait du corpus des indicateurs qui les mettent à l’épreuve (A, B, C…), et dont nous avons pu regrouper les énoncés selon plusieurs variables (a,b,c…). L’annexe 5 (p.92) représente la grille d’analyse obtenue. Le plan suivant nous permet d’en avoir une lecture globale sans les énoncés :

H1 : Les parents d’élèves choisissent intentionnellement le programme en immersion.

A– Connaissances antérieures à l’inscription

a- École Willingdon et immersion
b- Système scolaire et immersion
c- Aspect juridique

B– L’Immersion face aux autres programmes scolaires

a– L’école francophone
b– L’école bilingue
c– L’école anglophone

H2 : Ils revendiquent une culture bilingue montréalaise.

C- RS54 sur le bilinguisme.

a- Les valeurs intrinsèques du bilinguisme
b– Bilinguisme et culture canadienne
c– Bilinguisme et culture montréalaise
d- Bilinguisme et monolinguisme

D- RS sur la culture Québécoise

a- Une culture monolingue francophone
b– Positionnement par rapport à la culture Québécoise
c- Culture Québécoise et politique linguistique

H3 : Ils considèrent que l’immersion permettra à leurs enfants de s’approprier cette culture.

E– Intégration sociale et culturelle des enfants

a- Intégration à la culture familiale
b- Intégration à la vie scolaire
c- Intégration à la vie culturelle du Québec

F-RS sur le programme en immersion

a- Immersion précoce et acquisition d’une langue seconde
b- Immersion précoce et acquisition de la langue première
c- Immersion et bilinguisme
d- Immersion et difficultés d’apprentissage

G- RS sur les langues et leur apprentissage

a- RS du français et de son apprentissage
b- RS de l’anglais et de son apprentissage

La grille d’analyse nous permet donc de coder chaque énoncé. À titre d’exemple, l’énoncé FcE4-112 se reporte aux représentations sociales du programme en immersion chez les parents d’élèves (F) au sujet du bilinguisme (c) extrait de l’entretien E4 à partir de la ligne 112.

54 Représentations sociales

Page suivante : 4.2. L'analyse du corpus

Retour au menu : L’IMMERSION FRANÇAISE À MONTRÉAL : QUELLES POLITIQUES LINGUISTIQUES CHEZ LES PARENTS D’ÉLÈVES ANGLOPHONES ?