4-2 Contribution des immigrants nigérians au développement économique de la commune de Pobè

Non classé

L’impact économique des activités des immigrants sur le développement communal est non négligeable. Ils payent des taxes et impôts à la mairie, louent des boutiques et des maisons auprès des populations et assurent le transport de leurs marchandises vers la commune.

4-2-1 Location

Pour assurer la vente de leurs produits, les immigrants nigérians louent des boutiques et payent des droits de place dans les marchés. Selon les enquêtes de terrain le coût moyen mensuel de la location d’une boutique est de 5000 FCFA tandis que le droit de place dans un marché est de 1000 F CFA. Le loyer coûte environ 3000 FCFA pour les entrées couchés, 7000 FCA pour une chambre un salon et entre 10000F et 20000 FCFA pour un salon deux chambres.

Le tableau VI présente l’évaluation mensuel du coût de location payée par les immigrants enquêtés.

Tableau VI : Evaluation mensuel du coût de location payée par les immigrants

Evaluation mensuel du coût de location payée par les immigrants

Source : Résultats d’enquête, Avril 2012

De la lecture du tableau, il ressort que le coût total de location payé par les immigrants enquêtés est de 1726000 F CFA par mois. Il faut noter que l’immigration des Nigérians participe à la flambée des prix des loyers et des boutiques.

4-2-2 Taxes et impôts

Conformément à la loi n° 98/007 du 15 janvier 1999 portant régime financier des communes en république du Bénin en son chapitre 2, section 1, article 8 : «la création des impôts et taxes est du domaine de la loi. Le conseil communal par sa délibération en fixe les taux dans la limite du plafond déterminé par la loi des finances ». Pour exercer en toute quiétude les immigrants nigérians doivent s’acquitter de ces obligations financières (taxes et impôts) vis-à-vis de la mairie.

Dans la commune de Pobè, le montant des impôts payé par les immigrants s’élève à 20800F CFA par an pour ceux qui sont installés dans les boutiques. Les taxes pour ceux qui fréquentent les marchés sont de 200F CFA par jour de marché.

Le tableau VII présente l’évaluation annuel du coût des taxes et impôts payée par les immigrants enquêtés.

Tableau VII : Evaluation annuel du coût des taxes et impôts payée par les immigrants

Evaluation annuel du coût des taxes et impôts payée par les immigrants

Source : Résultats d’enquête, Avril 2012

La lecture du tableau montre que les immigrants enquêtés payent annuellement 2873600F CFA comme taxes et impôts. Nos efforts pour obtenir des informations relatives à la part de l’ensemble des immigrants au budget communal ont été vains.

Pour faire entrer leurs marchandises dans la commune de Pobè les immigrants font appel aux transporteurs locaux.

4-2-3 Transporteurs

Pour assurer le transport des marchandises des lieux d’approvisionnement vers la commune les immigrants ont recours aux transporteurs locaux (chauffeurs, zemidjan, passeurs). En effet, le prix du transport des marchandises varie en fonction de la distance et de la quantité de la marchandise mais également du coût de l’essence. En matière de transport des marchandises en direction de la ville de Pobè, il existe un coût minimum sur lequel la majorité des transporteurs accordent leur violon.

Le tableau VIII présente le coût moyen du transport en fonction de la distance et du moyen de transport.

Tableau VIII : Coût moyen du transport des marchandises

Coût moyen du transport des marchandises

Source : Résultats d’enquête, Avril 2012

La lecture du tableau montre que le coût du transport varie en fonction de la distance et du moyen de transport utilisé.

Page suivante : 4-3 Contraintes des activités menées par les Nigérians

Retour au menu : ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES DE L’IMMIGRATION DES NIGERIANS DANS LA COMMUNE DE POBE