3.6 Comment identifier et structurer les processus d’une organisation ?

Non classé

Contrairement à l’Ecole Classique ou à celle des Relations Humaines, l’école de la Contingence accepte qu’il n’y ait pas qu’un seul mode d’organisation préférable à tous les autres, que certaines contingences puissent exister et qu’il y ait plusieurs structures d’organisation possible en fonction de ces contingences. Le « one best way » prôné par Taylor est largement remis en cause.

Affirmant donc à nouveau le caractère contingent des processus, la littérature disponible sur le sujet le confirme : il n’y a pas de méthode standard pour identifier les processus.

M.Catan préconise (2005) : « Chaque organisme doit définir sa propre typologie de processus en fonction des produits/services qu’il fournit mais aussi en fonction de sa politique et de sa stratégie. S’il est vrai qu’il existe quelques « recettes » et que l’expérience de certains peut permettre de mettre en lumière des réussites ou des erreurs à ne pas commettre, il n’y a pas en la matière, de méthode et d’outil universels. Pour que le management des processus soit le meilleur possible, il doit tenir compte de la culture propre de l’organisme… »

Cependant, certains auteurs se risquent à donner quelques orientations : « Le processus, système d’action opérationnel, doit être suffisamment précis pour décrire les flux d’informations et d’objets, mais suffisamment global pour transcender les métiers et articuler le travail d’équipes multiples dans la production d’un type précis d’output contribuant à la valeur pour le client ». (Lorino RFG 1995, page 15)

Ici nous est rappelé, avec justesse, la problématique du périmètre pour un processus et nous renvoie aux concepts de Pertinence et de Cohérence : un périmètre de processus trop étroit peut conduire à la parcellisation des activités et à la déconnection avec l’intérêt collectif.

Trop large : le processus est à la fois insuffisamment précis et trop complexe (concentration d’une multitude d’input et d’output de différentes natures).

C’est donc le choix des périmètres respectifs des processus qui va induire les caractéristiques des réponses fournies par l’organisation face aux sollicitations de son environnement. Le périmètre global de l’organisation est ce qu’il est. Ce sont les découpages et les agencements (cf. schéma ci-dessous) opérés sur les processus qui vont notamment déterminer les aptitudes de Cohérence et de Pertinence d’un système de processus. L’identification des processus se révèle être un acte fort de management, réalisé en fonction de multiples facteurs environnementaux, internes et externes et allant impacter potentiellement la performance de l’organisation.

Il est à noter que ce découpage fondamental peut être de différentes natures, les possibilités sont multiples…

Découpage fondamental

Page suivante : 3.7 Quels sont les facteurs de contingence pouvant faire varier la structure d'une organisation ?

Retour au menu : CONTINGENCE DE L’APPROCHE PROCESSUS : DES PRECONISATIONS A LA MISE EN OEUVRE