3.3.2. Climat

Non classé

3.3.2.1. Généralités

Le climat est de type soudano-sahélien avec une saison des pluies de courte durée allant de juin − juillet à octobre et une saison sèche longue de 8 à 9 mois.

3.3.2.2. Pluviométrie

Elle connaît une variabilité inter-annuelle. La moyenne est depuis plusieurs années en deçà de l’isohyète 800 mm. De fortes précipitations ont été enregistrées pendant l’hivernage de 1999. Les déficits sont liés à une faible translation de la mousson en latitude, occasionnant une pluviométrie réduite dans une bonne partie de la région.

Les précipitations varient généralement de 300 mm au Nord à 800 mm au Sud. Elles ont des répercussions sur la production agricole, les ressources hydriques et végétales.

3.3.2.3. Températures et humidités relatives

La région de Kaolack est caractérisée par des températures moyennes élevées d’avril à juillet (15/18° à 35-40° C).avec des variations importantes: l’amplitude thermique diurne peut atteindre 20 degrés.

Ces températures élevées entraînent une forte évapotranspiration qui a des répercussions sur le bilan hydrique.

3.3.2.4. L’évaporation

L’évapotranspiration est marquée par une forte amplitude. Les valeurs Piche sont estimées à environ 2300 mm par an, avec des moyennes comprises entre 60 mm (septembre) et près de 300 mm (mars- avril).

3.3.2.5. Les vents

La circulation générale dans la région est caractérisée par deux types de vents dominants :

− L’alizé continental ou harmattan, vent d’Est qui souffle généralement de février à mai. Il est surtout connu de par ses facultés érosives et sa capacité de transport de litho météores au moment où le sol est presque à nu.

− La mousson, vent du sud−ouest dont l’arrivée annonce le début de la saison pluvieuse (mai-juin). Elle est accompagnée en début d’hivernage de pluies orageuses qui occasionnent une érosion hydrique souvent intense.

Page suivante : 3.3.3. L'hydrologie

Retour au menu : Application de la Télédétection aérospatiale pour l’évaluation de la dégradation des ressources naturelles : cas des sols de la région de Kaolack située dans le Bassin arachidier du Sénégal