3.3.1. Evaluation de l’épaisseur aubier

Non classé

Le tableau 4 présente l’évaluation de l’épaisseur moyenne aubier de Kosipo, Sapelli, Sipo et Tiama.

Tableau 4 : Evaluation de l’épaisseur moyenne aubier

Evaluation de l’épaisseur moyenne aubier

DmAA : Diamètre moyen avec aubier (pour les 12 jours)

De ce tableau, il ressort que l’essence Kosipo a présenté une forte épaisseur moyenne aubier (12,10 cm), suivi de Tiama (10,88 cm), Sipo (10,39 cm) et enfin Sapelli qui a présenté la plus faible (10,11 cm). Au seuil de 5 % de probabilité, l’analyse de la variance n’a pas montré des différences significatives entre l’épaisseur moyenne aubier de ces essences (voir tableau 1 en annexe 6).

En ce qui concerne le pourcentage de l’épaisseur aubier, toutes ces essences ont présenté une épaisseur moyenne aubier supérieure à 8 % par rapport au DmAA, à savoir Kosipo (12,59 %), Sapelli (11,73 %), Tiama (11,53 %) et enfin le Sipo (8,78 %). Selon Semeki (2011), l’aubier est une partie intégrante de l’arbre et de la grume, ce n’est pas à proprement parler un défaut. Cependant, on peut le considérer comme étant anormalement abondant s’il dépasse 8 % du diamètre d’un arbre adulte. De ce fait, l’aubier est anormalement abondant chez les Entandrophragma et doit être considéré comme un défaut.

Page suivante : 3.3.2. Evaluation du volume aubier

Retour au menu : Analyse de l’usinage des Entandrophragma à la Société de Développement Forestier (SODEFOR)