3-2 Mode d’exercice des activités des Nigérians dans la commune de Pobè

Non classé

3-2-1 Constitution de fonds de roulement

Après l’étape de la formation, l’immigrant nigérian s’installe à son propre compte avec l’aide de son patron et ou de sa famille. En fonction des bénéfices obtenus par le patron durant la durée de la formation l’immigrant reçoit une partie soit sous forme de dons, soit sous forme de prêt. Ainsi, des produits peuvent être remis gratuitement au nouveau patron pour démarrer son commerce ou de l’argent pour constituer son fonds de roulement. Aussi la famille restée au pays peut-elle apporter sa contribution notamment financièrement pour que l’immigrant devienne autonome. La figure 7 montre l’origine des fonds de roulement chez les immigrants enquêtés.

Origine des fonds de roulement utilisés par les immigrants

Figure 7 : Origine des fonds de roulement utilisés par les immigrants

Source : Résultats d’enquête, Avril 2012

L’analyse de la figure 8 montre que 57 % des immigrants enquêtés ont obtenu leur fonds de roulement grâce à la famille sous forme de soutien financier à travers des prêts et dons, 29 % chez le patron sous forme de don notamment des articles, et 14 % sur fonds personnel sous forme d’apport personnel.

3-2-2 Mode d’exercice

Dans l’exercice de leurs activités, les immigrants louent des boutiques, des baraques pour entreposer leurs marchandises. C’est le cas des vendeurs de pièces détachées et de pneumatiques et pneumatiques, des appareils électroménagers et électroniques. D’autres sont des ambulants. Ils se circulent dans les quartiers de la ville de Pobè ainsi et dans les villages de la commune.

Ce sont généralement les vendeurs des accessoires des portables, des cures dents ainsi que des ustensiles de ménage. On les retrouve également dans les différents marchés de la commune. Ce phénomène de vente est très remarquable dans les différents quartiers de la ville de Pobè par le nombre important de boutiques détenus par les commerçants Nigérians.

3-2-2-1 Vendeurs de pièces détachées et de pneumatiques

La vente de pièces détachées et de pneumatiques occupe 46 % des immigrants enquêtés, c’est l’activité la plus pratiquée par cette communauté. Les spécialistes du secteur sont les Ibos venant de l’Etat d’ Enugu. Pour commercialiser les différentes pièces, ils louent des boutiques (Photo1 et 2) où ils les stockent leurs marchandises. La boutique est ouverte tous les jours de 7h à 21 h. Les produits vendus sont à la fois original, contrefait ou usagé. Le prix des articles varie en fonction de la qualité et de la disponibilité sur le marché. Les articles qu’on retrouve chez ces immigrés sont : les pièces détachées et de pneumatiques pour les bicyclettes, les moulins, les motos, les autos, ainsi que des chambres à air et pneus pour les bicyclettes, les motos et les autos. On retrouve des pièces de motos de toutes marques.

Boutique de pièces détachées et pneumatiques au quartier Oké-Ata à Pobè

Photo 1 : Boutique de pièces détachées et pneumatiques au quartier Oké-Ata à Pobè

Boutique de pièces détachées et pneumatiques au quartier Ossomou I à Pobè

Photo 2 : Boutique de pièces détachées et pneumatiques au quartier Ossomou I à Pobè

Prise de vue, ARONI, avril 2012

Les photos 1 et 2 montrent la façade de deux boutiques de vendeurs de pièces détachées. Ils sont facilement identifiables car elle présente presque la même architecture. De vielles pièces usagées sont entreposés à l’entrée des boutiques pour attirer l’attention du client.

Les articles vendus sont entre autre les rétroviseurs, les bougies électriques, les pneus, les chambres à air, les jantes et tout ce dont on a besoin pour maintenir sa moto en bon état (Photos 3 et 4). Avec la nouvelle mesure gouvernementale rendant le port de casque obligatoire par tous les conducteurs d’engins à deux roues à moteur thermique, le casque est devenu un article qu’on retrouve chez certains immigrants vendeurs de pièces détachées et pneumatiques. L’achat des pièces peuvent se faire sur place comme sur commande.

Les vendeurs de pièces détachées et de pneumatiques ne circulent pas les marchés et les artères de la ville. Ils restent dans leurs boutiques et reçoivent les clients.

Intérieur d’une boutique de pièces détachées et pneumatiques à Onigbolo

Photo 3 : Intérieur d’une boutique de pièces détachées et pneumatiques à Onigbolo

Intérieur d’une boutique de pièces détachées et pneumatiques à Pobè

Photo 4 : Intérieur d’une boutique de pièces détachées et pneumatiques à Pobè

Prise de vue, ARONI, avril 2012

Les photos 3 et 4 montrent l’intérieur de deux boutiques de vendeurs de pièces détachées. De l‘observation des photos il ressort que les articles sont sériés et rangés suivant un ordre bien précis. Ils sont disposés sur des étages, accrochés ou suspendus sur le mur ou au plafond.

3-2-2-2 Vendeurs de matériels électriques et d’éclairages, d’appareils électroménagers et électroniques

Le commerce de matériels électriques et d’éclairages, d’appareils électroménagers et électroniques occupe 31 % de nos enquêtés. Ils vendent des articles tels que les ampoules, les interrupteurs, les prises, les lanternes, les lampes-torches, les fils de courant, les conducteurs de fil, les rallonges, les ventilateurs, les fers à repasser, les chauffe-eaux, des postes téléviseurs, des radios, des radios-cassettes, des chaînes HIFI, des calculatrices, des horloges et montres, des antennes TV simple et parabolique, des lecteurs DVD ainsi que des chaises en plastique, (Photos 5 et 6). Comme les vendeurs de pièces détachées et de pneumatiques et pneumatiques ils louent des boutiques pour la mise en vente de leurs produits. Ces boutiques sont ouvertes du lundi au samedi de 7 heures à 22 heures ou 23 heures. Devant leurs boutiques on note des attroupements à partir de 19 heures 30. En effet pour attirer la clientèle les vendeurs de produits électroniques installent des écrans devant leurs boutiques et projettent des films en yorouba ou diffusent les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations, de la coupe du monde, de la Ligue Européennes des Clubs Champions ou de tout autre rendez-vous footballistique à travers le monde.

Ainsi, les boutiques de ces immigrants deviennent dans la soirée des salles de cinéma ou des centres de diffusion des matchs. Ce qui amène parfois le propriétaire de la boutique à fermer à des heures tardives.

Boutique de vente des produits électroménagers au quartier Pobè-Nord

Photo 5 : Boutique de vente des produits électroménagers au quartier Pobè-Nord

Intérieur d’une boutique de vente des produits électronique au quartier Oké ola

Photo 6 : Intérieur d’une boutique de vente des produits électronique au quartier Oké ola

Prise de vue, ARONI, avril 2012

L’observation des photos 5 et 6 montre que les vendeurs de produits électroniques et électroménagers exposent les articles à la fois à l’intérieur qu’à l’extérieur des boutiques. Contrairement aux vendeurs de pièces détachées la façade de la boutique sert également à entreposer des articles moins sensibles aux aléas climatiques tels que les chaises, les chaises, les ventilateurs.

L’intérieur de la boutique est réservé aux articles fragiles et très sensibles aux aléas climatiques comme les écrans de télévision, les lecteurs DVD, les portables et accessoires.

3-2-2-3 Vendeurs ambulants

Dans la catégorie des vendeurs ambulants, on retrouve les vendeurs des accessoires de portables (chargeurs, batteries, coques), les vendeurs d’ustensiles de ménage généralement les glacières, les vendeurs de cure dents. Parmi eux, figurent également des vendeurs de produits électroménagers, électroniques et accessoires portables (lampes à pétrole, lampes électriques, torche à pile, torche à chargeur, horloge, chargeurs et batteries…). Tous ces articles sont disposés soigneusement dans une brouette avec laquelle il circule à travers les artères de la ville (Photos 7 et 8). On les rencontre dans tous les coins de rue et dans les marchés de la commune. Certains immigrants s’illustrent dans la vente des poster des stars du football international, de la musique ou les acteurs des feuilletons ou de séries-cinéma.

Brouette contenant les articles des immigrants ambulants

Photo 7 : Brouette contenant les articles des immigrants ambulants

Brouette contenant les articles des immigrants ambulants1

Photo 8 : Brouette contenant les articles des immigrants ambulants

Prise de vue, ARONI, avril 2012

L’observation des photos 7 et 8 montrent que les vendeurs ambulants vendent à la fois des produits électroniques et électroménagers. Ils offrent un service de proximité aux populations car ils peuvent aller de ménage en ménage pour proposer leurs articles qui sont parfois moins chères.

3-2-3 Clientèle

La clientèle des commerçants nigérians est essentiellement constituée des habitants de la commune. Pour les vendeurs de pièces détachées et de pneumatiques ce sont généralement les mécaniciens et les « zemidjan », pour les vendeurs des appareils électroménagers et électroniques la majorité des clients sont les cadres du milieu et en minorité la population locale ainsi que les électriciens. Les femmes des ménages sont les clients potentiels des vendeurs d’ustensiles de ménage et de cures dents. Enfin les vendeurs de téléphones portables et accessoires reçoivent des clients de tout genre.

Les commerçants nigérians sont-ils inscrits au registre de commerce ?

3-2-4 Documents de base et immatriculation

Dans le cadre de l’exercice de la profession de commerçant, les pouvoirs publics ont mis en place une législation dans le but de réglementer les activités commerciales tant au niveau des nationaux que des étrangers.

Ainsi, l’exercice des activités commerciales et des prestations réputées commerciaux sont libres en République du Bénin sous réserve de l’application des incapacités et incompatibilités prévues par les lois et règlementation en vigueur de même que les dispositions de la loi et texte subséquents ‘Article 1er de la loi numéro 90-005 du 15 mai 1990). Selon l’INSAE (2010) l’article 11 de la même loi précise les conditions d’exercice des activités de commerce qui sont les suivants :

1- être inscrit au registre du commerce ;
2- être titulaire d’une carte professionnelle de commerçant ;
3- être enregistré à la CCIB.

Les immigrants nigérians exerçant dans la commune de Pobè exercent pour la plupart dans le secteur informel. Ils ne sont pas officiellement inscrits au registre du commerce proprement dit et s’installent sans aucune autorisation préalable ni de la mairie ni du ministère du commerce. Malgré les nombreuses sensibilisations, les efforts fournis pour rendre les activités des immigrants légales, les autorités à divers niveaux ne sont pas encore parvenus à formaliser
les activités des immigrants nigérians. Au contraire, le secteur s’élargit et on enregistre l’installation de nouveaux immigrants.

Selon la direction départementale du Ministère de l’Industrie et du Commerce de l’Ouémé-Plateau, en 2011, environ une cinquantaine de ressortissants Nigérians installés dans la commune de Pobè se sont inscrits au registre provisoire d’inscription au registre de commerce. Cette minorité dispose d’attestation provisoire tenant lieu de carte professionnelle de commerçant valable pour deux ans. La délivrance d’attestation provisoire au profit de ces immigrants est une mesure adoptée par le Ministère de l’Industrie et du Commerce pour amener les immigrants à s’inscrire au registre du commerce proprement dit.

Selon nos enquêtes de terrain seulement 16,87 % des immigrants interrogés possèdent cette attestation provisoire.

Quelles sont les impacts socio-économiques des activités des immigrants sur la commune et les goulots d’étranglements auxquels ils sont confrontés?

Page suivante : CHAPITRE IV : INCIDENCES SOCIOECONOMIQUES DES ACTIVITES DE NIGERIANS, CONTRAINTES LIEES A L’EXERCICE DE LEURS ACTIVITES ET SUGGESTIONS

Retour au menu : ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES DE L’IMMIGRATION DES NIGERIANS DANS LA COMMUNE DE POBE