2.5. Choix et formation des enquêteurs

Non classé

La recherche sur le niveau de connaissance des habitants de la commune d’Ibanda avait été réalisée dans trois cent septante sept (377) ménages comme montre le tableau 10. Dans le but de réaliser objectivement cette recherche en un temps réduit, nous avons fait recours aux enquêteurs qui avaient été choisi sur base des critères bien définis. Il s’en était suivi une formation pour éviter les contradictions qui pourraient survenir.

Les critères de choix des enquêteurs et la formation qu’ils avaient suivis avant de commencer avec le travail sur le terrain sont repris ci-dessous :

2.5.1. Critères de choix des enquêteurs

Le choix des enquêteurs avait été guidé par les critères suivants : – le niveau d’études : l’enquêteur devrait avoir au moins un diplôme d’état (D6) des humanités secondaire ; – la connaissance des cellules à enquêter : Ils devraient être capable de localiser géographiquement l’entité administrative de la commune d’Ibanda dans laquelle ils devraient travailler ;
- la proximité avec les cellules à enquêter : L’enquêteur devrait habiter dans la cellule cible ou même proche de cette entité administrative pour réaliser son travail sans se fatiguer suffisamment ;
- La disponibilité pendant la période d’enquête. L’enquêteur devrait être disponible pendant la période d’enquête enfin de ne pas arrêter le travail en cours de la recherche.

Les candidats enquêteurs que nous avions reçus étaient au nombre de vingt trois (23). Ils étaient sélectionnés par un test écrit et ensuite une interview si bien qu’au terme du processus, nous avions gardé huit (8) enquêteurs que nous avions ensuite formé comme décrit ci-dessous :

2.5.2. Formation des enquêteurs

Cette formation avait été réalisée dans le but de communiquer l’objectif de la recherche entreprise aux enquêteurs, expliquer l’outil de l’enquête (questionnaire) ainsi que les consignes à respecter sur le terrain afin de bien réaliser la tache qui les attendait. Ils avaient étaient instruits de respecter les consignes suivants :

- la personne à enquêter devrait être majeure (dix huit ans au moins) pour éviter d’interroger les enfants qui feraient de leur travail un jeu;
- les ménages à enquêter ne devraient pas être trop rapprochés pour diversifier les données reçues dans les ménages ;
- les enquêtés instruits devraient compléter le questionnaire sous assistance des enquêteurs. Les ménages dont les membres n’étaient pas instruits, devraient répondre oralement aux questions des enquêteurs qui remplissaient le questionnaire à partir des données fourni par les enquêtés.

Page suivante : 2.6. Enquête proprement dite

Retour au menu : ANALYSE DU NIVEAU DE CONNAISSANCES DE LA POPULATION DE LA VILLE DE BUKAVU SUR LA GESTION DES DÉCHETS MENAGERS : CAS DE LA COMMUNE D’IBANDA, SUD-KIVU, RDCongo